Cameroun: Pour le MRC, le régime en place emporte une lourde responsabilité à l'égard de ce crime à Muyuka

Dans un communiqué publié dans la nuit du 13 août 2020, Maurice Kamto, le président du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) estime que l'acte posé par "des individus non encore identifiés" le 11 août est la conséquence de la voie utilisée par le gouvernement pour résoudre le problème dans les régions anglophones. Il condamne " avec la plus grande énergie cet assassinat effroyable et intolérable, commis par des individus non encore identifiés". L'intégralité du communiqué du leader du MRC

COMMUNIQUE DE MAURICE KAMTO SUITE A L'ASSASSINAT D'UNE JEUNE FEMME A MUYUKA

L'odieux assassinat d'une jeune femme, filmé et diffusé sur les réseaux sociaux, le 11 août 2020, est un choc qui remue notre humanité profonde. C'est un comble de l'horreur qui rappelle douloureusement celui de Florence AYAFOR.

Après vérification de la survenance effective de cet évènement désastreux, au nom du MRC et de toute la Résistance nationale pacifique, je condamne avec la plus grande énergie cet assassinat effroyable et intolérable, commis par des individus non encore identifiés.

Je présente à la famille de la défunte, si durement éprouvée, nos condoléances sincères et profondément attristées.

Quels que soient les auteurs de ce crime effroyable, le régime en place emporte une lourde responsabilité à l'égard de cette horreur, en raison de son opposition persistante à un règlement inclusif et définitif de la crise qui meurtrie les deux régions anglophones du pays depuis bientôt quatre ans.

Ce nouvel assassinat vient rappeler dans la douleur, à la conscience nationale, que la tragédie du NOSO est loin d'être derrière nous. Je formule, une fois de plus, le vœu que la responsabilité citoyenne, l'attachement aux valeurs humaines, et le sens élevé du devoir au service de la Patrie amènent toutes les forces politiques et sociales de notre pays à se fédérer autour de l'impératif d'un règlement urgent de la guerre civile qui ravage les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.