Cote d'Ivoire: Présidentielle 2020 - L'investiture du candidat du Rhdp le 22 août au stade Félix Houphouët-Boigny

Alassane Ouattara aura l'onction officielle de son parti politique, le Rhdp le 22 août. Selon Adama Bictogo, le directeur exécutif du Rhdp, cette investiture se tiendra au Stade Félix Houphouët-Boigny. Il a fait cette annonce, lors d'une conférence de presse hier, au Casino du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire.

Il a aussi fait savoir que "des missions éclatées seront déployées dès ce samedi 15 août, dans toutes les régions du pays pour faire de cette investiture une grande fête". A en croire le directeur exécutif, ce sera le point de départ de la victoire du candidat du Rhdp au soir de la présidentielle.

Durant cet échange avec la presse, il était assisté de Kobenan Kouassi Adjoumani et Mamadou Touré, respectivement porte-paroles principal et adjoint de ce parti.

Les directeurs exécutifs adjoints, Paulin Danho et Siandou Fofana étaient aussi présents à la table de séance.

Idem pour le coordonnateur régional du district de Yamoussoukro, Souleymane Diarrassouba.

Adama Bictogo a révélé que le choix du stade Félix Houphouët-Boigny obéit à la volonté du Chef de l'Etat de recevoir la " bénédiction" des militants du Rhdp sous l'ombre tutélaire du père fondateur de la Côte d'Ivoire moderne dont il s'inspire relativement aux actions qu'il pose dans le cadre de la reconstruction du pays.

Il a précisé que l'objectif visé aujourd'hui par le parti au pouvoir est de remporter au premier tour l'élection présidentielle du 31 octobre.

« Car, comme l'a dit le Président de la République, c'est le plus bel hommage que nous pourrions rendre au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly qui demeure à jamais dans nos cœurs », a-t-il révélé.

Le directeur exécutif du Rhdp a profité de cette occasion pour se prononcer sur les manifestations contre la candidature du président Alassane Ouattara.

Pour lui, " le débat sur cette candidature ne se pose pas pour la pure et simple raison que la Constitution ivoirienne lui en donne pleinement le droit".

S'adressant à l'opposition, M. Bictogo a indiqué que « les élections sont une compétition et se gagnent sur le terrain ».

En foi de quoi, dira-t-il : « C'est pourquoi nous invitons la classe politique ivoirienne et surtout l'opposition à un débat sain, civilisé et à descendre sur le terrain pour présenter leur offre politique aux électeurs qui sont les seuls juges des élections. L'opposition crie dans le vide.

Pour nous, le Président de la République est candidat. Le débat est clos. C'est le Conseil constitutionnel qui tranchera. »

Les plaintes formulées par l'opposition sur des " irrégularités" constatées sur la liste électorale provisoire ont aussi meublé les échanges entre ces cadres du Rhdp et les journalistes.

Sur ce point, Adama Bictogo s'est dit convaincu que l'opposition qui a peur d'affronter leur candidat, cherche des " prétextes" pour ne pas aller à cette joute électorale.

« A la vérité, cette opposition n'a jamais eu l'intention d'aller aux élections. Au lieu de se plaindre à longueur de journée, elle ferait mieux de proposer un projet concret de société aux populations ivoiriennes », a-t-il rétorqué.

Parlant des manifestations éclatées des jeunes de l'opposition, il a avancé que cela s'inscrit dans une stratégie pour créer le désordre.

Par ailleurs, il a soutenu que les chiffres avancés par le secrétaire exécutif du Pdci-Rda, Maurice Kakou Guikahué, sur les 35 Burkinabé, selon lui, présents au nombre des 7 500 035 électeurs dans le fichier électoral, ne reposent sur aucune preuve. « Lui seul a les chiffres qu'il annonce sur le listing électoral », a-t-il déclaré.

Tout comme lui, Mamadou Touré, porte-parole adjoint du Rhdp, a indiqué que s'il est vrai que des anomalies existent sur la liste électorale provisoire, selon M. Guikahué, au regard des chiffres avancés par ce dernier, celles-ci sont de l'ordre de 0, 09%.

Ce qui n'entame en rien la crédibilité de la liste. Mieux, à l'en croire, "l'opposition avait reçu cette liste en question depuis des semaines et pourquoi c'est seulement à la fin du contentieux électoral qu'elle dénonce des anomalies sur le listing électoral ?"

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.