Madagascar: Religion d'Etat

La Constitution ... sacralise la laïcité de l'Etat au nom de laquelle, il affirme sa neutralité à l'égard de toutes les religions.

La laïcité est, si l'on peut dire, la religion d'Etat ou de l'Etat (c'est selon) dont la Bible est en quelque sorte, la Constitution. Celle-là même qui privilégie « un vivre-ensemble sans distinction de région, d'origine, d'ethnie, de religion, d'opinion politique ni de sexe ». L'Etat est sans foi mais a une loi ... fondamentale qui exclut toute discrimination basée sur la religion. Toutes les grandes fêtes religieuses sont des « jours fériés, chômés et payés ».

C'était le cas le 05 juin dernier pour l'Aïd El Fitr des Musulmans qui n'ont pu faire bombance en très grand groupe pour marquer la rupture du jeûne du mois de Ramadan. Idem pour les Catholiques et les Orthodoxes qui ne pourront pas faire de pèlerinage demain à l'occasion de l'Assomption. Toutes les religions sont soumises aux mesures-barrière dictées par l'état d'urgence sanitaire qui fait primer la loi relative aux situations d'exception sur la ... foi. L'Etat ne reconnaît pas telle religion plus ou moins que telle autre. Une fête religieuse n'est pas non plus un jour férié pour les seuls croyants. Tous les travailleurs ont « chômé » le mercredi 05 juin.

Rebelote demain 15 août quoique l'Assomption tombe un samedi. Même si certaines religions ne partagent pas le dogme catholique de la « montée au ciel » de la Vierge Marie, leurs fidèles pourront aussi chômer si ce n'est déjà le cas pour ceux qui ont perdu leur travail avec la crise sanitaire qui est source de récession économique. 162 personnes ont même perdu jusqu'ici leur vie à cause du Covid-19 qui les prive de surcroît du tombeau de leurs ancêtres.

Au mieux, elles sont enterrées juste à côté et au pire, sur les terres communes du cimetière d'Anjanahary. Contrairement à la mère de Jésus qui est montée au ciel après sa vie terrestre, sans avoir connu la dégradation du tombeau.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.