Congo-Brazzaville: Dossier 15 août 2020 - Une deuxième université en soixante ans d'indépendance

Après l'Université Marien-Ngouabi fondée en 1971, l'université Denis-Sassou-N'Guesso dont les travaux sont exécutés à 98% sera la deuxième que le pays va se doter en soixante ans.

L'université de Brazzaville, débaptisée l'Université Marien-Ngouabi le 27 juillet 1977, en hommage au défunt président, a été créée à partir des différents établissements de la Fondation de l'enseignement supérieur en Afrique centrale présents dans la capitale congolaise. Certains bâtiments dédiés à d'autres administrations ont été squattées pour abriter quelques facultés de ladite université. Elle n'a donc pas été construite, du soubassement à la toiture, par les pouvoirs publics en dehors des deux amphithéâtres modernes inaugurés le 20 février 2015, dans l'enceinte de l'Ecole normale supérieure en vue d'améliorer les conditions d'études devenues difficiles du fait des effectifs pléthoriques des étudiants et de l'insuffisance de locaux.

En réalité, l'université Denis-Sassou-N'Guesso est la toute première construite dans son entièreté par les pouvoirs publics. Elle peut accueillir 30 000 étudiants avec des établissements comme l'Ecole des Mines, de l'Hydraulique et de l'Energie destinée aux métiers du pétrole, des mines, l'eau et l'énergie ; l'Ecole supérieure des bâtiments et travaux publics ; l'Institut supérieur des sciences et techniques de la communication ; l'Institut supérieur des sciences et techniques appliquées, l'Institut supérieur des sports et de l'éducation physique et des amphithéâtres dont le plus grand dispose de 1966 places assises.

Par ailleurs, l'Ecole supérieure des télécommunications ; l'Institut supérieur d'éducation ; les Facultés des sciences et techniques consacrées à la formation en chimie, physique, mathématiques, biologie, génétique, géologie et Sciences informatiques allongent la liste des établissements de cette université qui semble mieux adaptée aux défis technologiques de l'heure.

« Si l'effort financier est maintenu, d'ici à septembre ou octobre, ces bâtiments seront rendus disponibles. Ce projet est très attendu, et nous demandons à la société de faire un peu plus d'efforts pour être au rendez-vous en octobre prochain », déclarait le ministre en charge des Grands travaux, Jean Jacques Bouya, à l'issue d'une visite de l'infrastructure le 25 juin dernier.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.