Sénégal: Nouveau Code de la presse - La Cjrs outille ses membres

14 Août 2020

La Convention des jeunes reporters du Sénégal (Cjrs) tient, depuis hier, un atelier de mise à niveau sur le nouveau Code de la presse au profit de ses membres.

En attendant la signature des décrets d'application par le chef de l'État, la Cjrs a jugé nécessaire de permettre aux reporters de s'imprégner du contenu de ce code. Les participants viennent des régions de Dakar et de Thiès.

Au total, informe Migui Maram Ndiaye, chargé de la formation à la Cjrs, 300 reporters bénéficieront de cette formation, organisée en partenariat avec la fondation Friedrich-Ebert-Stiftung.

«Nous serons à l'intérieur du pays pour permettre également aux autres membres d'en bénéficier. La formation est notre mission première au sein de la convention», a-t-il soutenu.

Par ailleurs, M. Ndiaye a déploré les lenteurs notées dans le processus de mise en œuvre du nouveau Code de la presse. Il regrette le fait que depuis trois ans, ce code soit dans les tiroirs.

«Nous interpellons directement le président de la République et le ministre de la Culture et de la Communication.

Ce code est un outil très important pour nous les acteurs de la presse. Cela en ce sens qu'il va permettre d'assainir le milieu... », a indiqué Migui Maram Ndiaye.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.