Cote d'Ivoire: Manifestations contre le 3ème mandat d'ADO, Calme précaire

Ce matin, le calme semble revenir suite à la manifestation d'hier jeudi des jeunes opposés à un troisième mandat du président actuel de la Côte d'ivoire ayant dégénéré en affrontement violents avec la police.

La situation reste toutefois tendue car des organisations de la société civile et l'opposition ont appelé à de nouvelles manifestations ce vendredi dans le pays.

Des manifestations ont éclaté à Abidjan et l'intérieur du pays suite à la candidature du président Alassane Ouattara à l'élection d'octobre. Comme bilan, quatre morts et près de 90 blessés pour la seule ville de Daoukro selon le parti PDCI.

En plus des victimes à Daoukro, où les sièges des PDCI et RHDP ont été saccagés, on précise qu'à Bonoua, un commissariat a été incendié.

Il faut rappeler que la situation se tend de plus en plus à l'approche du scrutin présidentiel du 31 octobre, dix ans après la crise née de la présidentielle de 2010, qui avait fait au moins 3.000 morts à la même période de l'accession d'Alassane Ouattara au pouvoir.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.