Ile Maurice: Échouement du «Wakashio» - Réservoirs vides, 166 tonnes d'huile lourde à récurer

Le personnel et les experts de l'OIM évaluent l'impact de la marée noire au Bois des Amourettes, Grand Port à Maurice.

Les risques d'une seconde marée noire se sont-ils estompés ?

En tout cas, le chef du gouvernement s'est voulu rassurant lors d'une rencontre avec une partie de la presse hier, pour faire le point sur les derniers développements autour du Wakashio. À hier, environ 800 tonnes d'huile lourde at- tendaient d'être pompées. Et c'est à une véritable course à la montre que se sont livrées les autorités qui ont envisagé le pire des scénarios.

«Dan tank fini pomp delwil. Ena apépré 166 tonn kinn al dan lakal ek plizier parti bato-la. Bizin skimer ek lézot ekipman pou tir sa», a annoncé Pravind Jugnauth. Selon lui, sur les 4 180 tonnes métriques (TM) d'hydrocarbures que transportait le vraquier, 3 184 TM ont été pompées et environ 800 TM se sont déversées en mer à cause d'un des réservoirs endommagés. Il explique que les conditions météorologiques étaient favorables pour les opérations de pompage d'hier.

Cependant, les nouvelles ne sont pas bonnes pour le vraquier de 300 m, drossé sur les récifs de Pointed'Esny depuis le 25 juillet. Il n'est plus qu'à un fil de se briser en deux. D'ailleurs, les photos qui ont circulé sur les réseaux sociaux, hier, mon- traient l'étendue des fissures, laissant craindre le pire. Pravind Jugnauth a confirmé que les fissures continuaient de s'agrandir. Ce qui laisse présager le pire. «Le moment arrivera lorsque le navire se brisera. La météo prévoit des vagues plus puissantes. Nous avons réussi à éviter une situation écologique encore plus grave.» Et avant que cela ne se produise, les salvors doivent enle- ver certaines parties du vraquier qui sont polluantes, notamment les batteries, les matelas. Les salvors ont déjà un plan pour soutenir la partie cassée avec un remorqueur.

En ce qui concerne l'île-auxCerfs et l'îlot Mangénie, Pravind Jugnauth a affirmé qu'aucune trace d'huile n'a atteint les deux îles et que leur accès est interdit au public. Pour le Premier ministre, l'heure est à présent au nettoyage des plages et du lagon. Les skimmers ont enlevé 570 m2 d'huile du lagon et les volontaires 150 tonnes de déchets solides de la côte et du lagon. L'aide de 420 pêcheurs a été retenue pour enlever des produits polluants. À ce jour, 3,5 km de bouées antipollution ont été déployées dans les zones sinistrées.

Pravind Jugnauth a également répondu aux critiques de ses détracteurs sur le manque de réactivité de son gouvernement face à cet accident. Alors qu'un des journalistes l'interrogeait sur l'invitation de la BBC à présenter des excuses à la population, Pravind Jugnauth est sorti de ses gonds. «Kot monn foté? Ou pé dir prézant exkiz?» À une autre question sur la télévision britannique, il lancera :«BBC réprézant kwa?»

A La Une: Ile Maurice

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.