Soudan: CSD - La mise en œuvre de l'état de droit et l'imposition du prestige de l'État

Khartoum — Le Conseil de sécurité et de défense (CSD), avec ses membres à part entière, a tenu une réunion d'urgence jeudi au Palais républicain, dirigée par Lt-Gen. Abdel Fattah Al-Burhan, président du Conseil souverain de transition, et en présence du procureur général, Maulana Taj Al-Sir Al-Hibir.

La réunion a délibéré sur la carte de la sécurité dans le pays ,et il a écouté les éclaircissements des forces régulières sur le suivi des mesures prises sur le terrain dans tous les domaines de tension sécuritaire. La réunion a également discuté l'évolution de la situation dans la ville de Port-Soudan - l'État fédéré de la mer Rouge, en plus de la situation dans l'est du Soudan et de la nécessité de travailler pour réparer le tissu social et parvenir à la paix communautaire.

La réunion a permis de garantir l'application de l'état de droit par le biais des services judiciaires et de sécurité, imposant le prestige de l'État, renforçant la sécurité et la stabilité dans le pays et traduisant les auteurs en justice.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.