Soudan: L'ambassadeur du Soudan à Washington rencontre Tibor Nagy

Khartoum — L'ambassadeur Noureddine Sati, ambassadeur du Soudan à Washington, a rencontré jeudi le secrétaire d'État adjoint aux Affaires africaines, Tibor Nagy, au siège de département d'État américain, en présence de l'ambassadrice Amira Agarib, chef adjointe de la mission du Soudan à Washington, et de Mme Makela James, sous-secrétaire d'État adjointe et l'ambassadeur Donald Booth, envoyé spécial pour le Soudan. Une atmosphère de positivité a régné lors de la rencontre qui a eu lieu entre les deux parties.

L'Ambassadeur Nagy a déclaré que son pays avait l'intention d'organiser une grande fête lorsque le nom du Soudan serait retiré de la liste des pays parrainant le terrorisme.

L'ambassadeur Noureddine Sati a exprimé sa joie et ses remerciements au gouvernement américain, ainsi que l'importance de développer les relations bilatérales, en particulier pendant la période de transition.

L'ambassadeur Nagy a indiqué que les États-Unis étaient impatients de s'associer au Soudan dans les aspects économiques, soulignant un certain nombre d'entreprises américaines qui ont commencé leurs activités à Khartoum, notamment Microsoft, Zoom et Monitor Power System, qui ont conclu un contrat avec Sudapet avec un plan de projet d'un coût de 900 millions de dollars.

L'Ambassadeur Nagy a exprimé sa joie lors de la réunion, notant que l'Ambassadeur Sati était le premier ambassadeur africain à visiter le siège de département d'État américain depuis mars dernier.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.