Angola: Les tarifs de l'eau ont une nouvelle méthodologie

Luanda — Les services d'approvisionnement en eau et d'assainissement des eaux usées du pays disposent désormais d'une nouvelle méthodologie pour calculer les tarifs des activités de pompage, de transport, de traitement et de distribution.

Ce changement est du un nouveau règlement tarifaire approuvé ce vendredi lors d'une réunion extraordinaire du Conseil des ministres, présidée par le Président de la République, João Lourenço.

Avec ce document, l'Exécutif entend promouvoir une meilleure régulation des prix, garantir des tarifs efficients, accessibles aux consommateurs et sans préjudice de la viabilité économique et financière du secteur.

Selon le communiqué de presse de la séance, la mesure vise également à donner une plus grande autonomie financière au secteur, dans la définition des tarifs, des revenus annuels, dans la récupération des capitaux investis et à contribuer à attirer les investissements privés (nationaux et étrangers) vers ce segment.

Toujours au cours de la même session, le Conseil des ministres a pris connaissance d'une proposition de décret exécutif conjoint établissant les règles et procédures de fixation et de modification des prix des produits dérivés du pétrole brut et du gaz naturel.

L'idée est d'adapter le régime de prix de ces produits au cadre macroéconomique actuel et au panorama concurrentiel du secteur, ainsi que d'établir des principes pour l'exécution et l'opérationnalisation du nouveau modèle de fixation des prix.

La proposition de décret exécutif conjoint vise également à définir la structure des coûts et les marges de rentabilité pour chaque acteur de la chaîne de valeur, afin d'assurer des prix adéquats pour le pétrole brut et le gaz naturel sur le marché angolais.

Le Conseil des ministres de l'Angola est un organe consultatif du Président de la République et comprend le vice-président de la République et tous les ministres d'État et ministres.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.