Cameroun: Le Chef de l'État vole au secours de la Forêt d'Ebo

Le Président de la République a une fois de plus entendu les cris du peuple; celui-ci ne sachant à quel saint se vouer, suite à une décision du Premier Ministre relative à la Forêt d'Ebo, qui dédiait une superficie de 68 385 Ha à l'exploitation forestière sous le titre de l'UFA 07-006 à travers l'acte de classement n ° 2020/3216 signé le 14 juillet 2020.

Ladite décision avait tôt fait de plonger les populations riveraines du Nkam et de la Sanaga Maritime (dans la région du Littoral) dans le désarroi total. Il faut rappeler que la Forêt d'Ebo fait partie des rares dans le monde dont la richesse de la biodiversité est indéniable ; on y retrouve toujours le gorilla gorilla sp., le Pan troglodytes ellioti (considéré de plus en plus comme l'espèce la plus menacée), des Éléphants de forêt, des perroquets gris, des picathartes à cou gris, des drills et bien d'autres espèces qui auraient pu subir une extinction complète du fait de l'exploitation forestière et voire même, des activités de braconnage.

Pour la grande majorité, ces espèces de la forêt d'Ebo sont d'après la classification de l'UICN, dans la liste rouge des menacées et en danger d'extinction. C'est fort de tout cela que sur TRÈS HAUTES INSTRUCTIONS du Chef de L'ÉTAT, il a été ordonné ce 11 Août 2020, l'annulation pure et simple du processus du classement de la Forêt d'Ebo en UFA. Ladite annulation rejoint ainsi les décisions de 2006 qui classaient ce patrimoine riche en biodiversité comme parc national.

Cette décision d'annulation du Chef de l'État a donc non seulement rassuré les organisations écologistes internationales qui avaient attaqué le Cameroun pour avoir presque permis la "déforestation désastreuse pour l'écosystème", mais elle a également été très saluée par la communauté internationale, les ONG et les gouvernements, au point où des vedettes du cinéma comme Leonardo DiCaprio et bien d'autres hautes personnalités mondiales, n'ont pas manqué de témoigner leur joie et leur solidarité.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.