Angola: Filomeno dos Santos condamné à cinq ans de prison

Luanda — Après huit mois de procès, l'ancien président du conseil d'administration du Fonds souverain d'Angola, José Filomeno dos Santos, dit Zenu, a été condamné vendredi à une peine de cinq ans de prison par la Cour suprême.

Le fils de l'ancien Président de la République, José Eduardo dos Santos, était l'un des noms les plus retentissants de la célèbre "affaire 500 millions", qui a impliqué également l'ancien gouverneur de la Banque nationale d'Angola, Valter Filipe, condamné à huit ans de prison.

Le tribunal a également condamné António Bule à cinq ans de prison et George Gaudens à six ans. Cependant, les avocats de la défense ont déjà fait appel des peines, avec effet suspensif.

L'affaire remonte à août 2017, lorsque les accusés ont commencé à créer le schéma de transfert illégal de 500 millions de dollars de la BNA vers un compte bancaire en Angleterre.

L'affirmation des condamnés était que le montant servirait de garantie pour le financement de projets stratégiques, évalués à 35 milliards de dollars, qui seraient mobilisés auprès d'un syndicat de banques sur le marché international.

En conséquence, deux accords ont été signés entre la BNA et Mais Financial Services pour mettre en place l'opération de financement.

Le transfert a été effectué en août 2017, sur un compte PerfectBit, «contracté par les promoteurs de l'opération», à des fins de conservation des fonds à structurer ».

Le «cas de 500 millions» a commencé à être jugé le 9 décembre 2019, après avoir été interrompu en raison de la pandémie du Covid-19, après le mois de mars.

L'un des temps forts du procès a été la présentation d'une lettre de l'ancien président de la République, José Eduardo dos Santos, reçue en février dernier, confirmant l'autorisation du transfert à Valter Filipe da Silva.

Cependant, le procureur a demandé au tribunal de ne pas considérer la lettre, en vertu de l'intérêt public» de l'affaire en jugement.

José Filomeno dos Santos a été nommé, en 2012, au conseil d'administration de Fonds souverain d'Angola, dont il est devenu président en 2013.

En 2015, il a été reconduit dans l'administration du Fonds souverain d'Angola et limogé en janvier 2018 par le Président de la République, João Lourenço.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.