Sénégal: Un documentaire sur le dialogue national

Dakar — Le Comité de pilotage du dialogue national présidé par Famara Ibrahima Sagna annonce avoir mis au point un documentaire intitulé "Le Sénégal, au cœur du dialogue national".

Ce documentaire comporte trois films dont les deux restituent d'une part, la cérémonie officielle de lancement du dialogue national le 28 mai 2019, et d'autre part, l'installation officielle du président et des membres du comité de pilotage, intervenue le 26 décembre 2019, indique un communiqué transmis à l'APS.

Selon la même source, le troisième film présente un kaléidoscope de cette instance à travers sa composition, son organisation, et son fonctionnement ainsi que les activités menées jusqu'au 23 mars 2020.

Le chef de l'Etat Macky Sall avait présidé le 28 mai 2019 la cérémonie de lancement du "dialogue national" au Palais de la République.

Dans la foulée de sa réélection pour un second mandat à la tête du pays, le président de la République avait annoncé le 5 mars 2019 la tenue d'un dialogue national.

Il a réaffirmé cette option lors de sa prestation de serment devant le Conseil constitutionnel, le 2 avril, en renouvelant son appel à un dialogue "sans exclusive, un dialogue constructif et ouvert à toutes les forces vives du pays, forces politiques, économiques et sociales".

Lors de la cérémonie d'installation des membres du comité de pilotage du dialogue national, le 26 décembre 2019, le chef de l'Etat avait réaffirmé sa volonté de mettre en œuvre "toutes les conclusions consensuelles" qui naîtront de ces concertations.

"Je serai à votre écoute, pour la mise en œuvre de toutes les conclusions consensuelles du dialogue national. Et j'ai instruit le gouvernement d'être à votre disposition dans l'exercice de la mission qui vous a été confiée", avait-t-il dit en s'adressant aux membres de cette instance de concertation.

Le président de la République s'était dit confiant quant à la capacité des membres du comité de pilotage "d'illuminer le chemin et de répondre aux attentes de notre peuple".

"Je vous renouvelle toute ma confiance, tout comme je la réitère à l'endroit des hommes et des femmes qui vous accompagnent dans cet exercice délicat (... )", avait-t-il dit en présence du président du comité de pilotage du dialogue national, Famara Ibrahima Sagna, des présidents d'institutions, des membres du gouvernement, entre autres personnalités.

"Nous avons besoin de lumière dans un contexte mondial marqué par des convulsions diverses qui n'épargnent pas notre sous-région, alors même que s'ouvre la perspective d'exploitation des ressources gazières et pétrolières de notre pays", avait indiqué Macky Sall, avant de signaler que le comité de pilotage du dialogue national disposait de trois mois pour rendre ses conclusions.

Le 5 février 2020, le dialogue national avait franchi une première étape, consistant à valider ses termes de référence et à désigner les membres des bureaux de ses commissions.

Le comité de pilotage comprend les commissions : "politique", "économique et sociale", "ressources naturelles", "environnement et cadre de vie", "paix et sécurité", "modernisation de l'Etat et lutte contre la corruption", "décentralisation et territorialisation des politiques publiques" et "synthèse".

Le comité avait trois mois pour rendre ses conclusions avant que la pandémie de Covid-19 ne limite toutes les activités.

La reprise des travaux du dialogue national, dont le dialogue politique est un des volets, "se prépare activement", rapporte, vendredi, L'As, selon lequel les "complaintes des acteurs du dialogue national ne sont pas entrées dans l'oreille d'un sourd".

Selon le journal, le président du dialogue national, Famara Ibrahima Sagna, et son équipe "préparent activement la reprise" de ces concertations que le chef de l'Etat souhaite très inclusives.

L'As précise qu'il "n'est pas exclu que les choses redémarrent progressivement dans les quarante-huit heures à venir".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.