Algérie: JO 2021-Covid-19 - Six mois aux nageurs pour retrouver leur forme

Alger — L'entraîneur national de natation, Ali Maansri, a estimé que six mois d'entraînements et de compétitions seront nécessaires pour que les nageurs algériens concernés par une qualification aux Jeux olympiques de Tokyo (JO-2021), retrouvent leur forme, après l'arrêt de la préparation pendant cinq mois à cause du Coronavirus.

"Nous avons repris la préparation de zéro, avec le rythme d'un entraînement par jour en dehors du bassin, en se focalisant sur l'aspect physique. Six mois de préparation seront nécessaires pour que nos nageurs retrouvent leur forme après cinq longs mois d'arrêt ", a déclaré Maansri à l'APS.

Les nageurs algériens Anis Djaballah (USM Alger) et Abdellah Ardjoune (ASPTT Alger), ont repris les entraînements, lundi dernier, à la piscine semi-olympique de Kouba (Alger), après le feu vert du ministère de la Jeunesse et des Sports, qui avait suspendu toutes les activités et compétitions sportives en mars dernier à cause du Coronavirus.

Selon le coach national, le moral du nageur Djaballah, spécialiste des longues distances, est au beau fixe après la reprise, mais a noté que son poulain a pris 8 Kg durant cette coupure.

"Un grand travail l'attend dans le bassin pour retrouver ses sensations dans l'eau, son retour en forme dépendra également de sa capacité à supporter la charge d'entraînement et la récupération", a-t-il estimé.

Le nageur de 21 ans a indiqué, de son côté, qu'il était à "35% de ses capacités", soulignant que "le retour aux entraînements est un point positif en vue de retrouver la forme avant l'interruption due à la crise sanitaire".

Concernant, le deuxième nageur concerné par la reprise des entraînements, à savoir, Abdelallah Ardjoune, l'entraineur national a assuré que le sociétaire de l'ASPTT Alger et spécialiste de la nage sur dos, "se trouve en bonne forme physique, malgré les cinq mois d'arrêt".

Maansri a également fait savoir que l'Algérie est en retard par rapport à d'autres pays nord-africain à savoir, la Tunisie, le Maroc et l'Egypte, qui ont repris les entraînements avec tous leurs nageurs et pas seulement l'élite.

Pour mémoire, trois nageurs algériens ont déjà réalisé les minimas de participations aux JO-2020. Il s'agit d'Oussama Sahnoun (minimas "A" sur 50m et 100m nage libre), Jaouad Syoud (minimas "B" sur 200m quatre nages) et Abdelallah Ardjoune (minimas B 100m et 200m dos), alors que Anis Djaballah est à quelques centièmes des minimas du 800m nage libre.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.