Madagascar: Ankorondrano-Andranomahery - Les manigances sur les carnets de fokontany mis à nu

Le micmac des responsables dans le fokontany d'Ankorondrano-Andranomahery est exposé au grand jour. C'est au cours de la distribution du « Vatsy tsinjo » dans ce quartier du IIIe arrondissement que les profondes failles qui nuisent à l'administration à la base ont été découvertes. Des personnes ont utilisé des carnets de fokontany neufs, portant un cachet rouge, des dates et des signatures afin de bénéficier des aides sociales. Certaines ont pourtant déjà perçu l'allocation de 100 000 ariary de la première vague, a-t-on appris du gouverneur Hery Rasoamaromaka.

Neuf personnes, le chef du fokontany d'Ankorondrano-Andranomahery et un chef de secteur sont impliqués dans l'affaire. Le chef du fokontany adjoint de la communauté de base a confirmé que « ces carnets auraient dû être distribués au mois de mars, mais les chefs de secteur ne l'ont pas fait ». Les personnes convoquées sur cette affaire ont pu rejoindre leur famille après l'enquête menée par le Commissariat central de Tsaralalàna. La décision revient au gouverneur de la région Analamanga qui était sur place, lors de la constatation des faits. Le chef du fokontany sera-t-il sanctionné? Le gouverneur ne s'est pas encore exprimé sur le sujet.

La zizanie sur les carnets des fokontany n'est pas un fait nouveau. Au début du confinement, quand le gouvernement a procédé à la distribution du « Tosika fameno », plusieurs fokontany de la capitale ont fait imprimer de nouveaux carnets et les ont distribués aux ménages. Le constat est que les cent quatre vingt douze fokontany de la capitale n'ont été unanimes à cette initiative. En mars, près de deux mille cinq cent carnets ont été imprimés dans la circonscription d'Anko- rondrano-Andranomahery.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.