Madagascar: Atsinanana - La vie reprend son cours à Toamasina

Quelques mois après le confinement en raison de l'épidémie de coronavirus, la vie reprend son cours à Toamasina. Le Centre régional de commandement opérationnel (CRCO) de la région Atsinanana a décidé d'assouplir les mesures depuis cette semaine, après la déclaration du président de la République Andry Rajoelina, sur le déconfinement des districts de Toamasina I et II, dimanche. L'épidémie de coronavirus est en phase de déclin à Atsinanana, où le nombre de cas de coronavirus a connu une baisse significative.

La population est, désormais, autorisée à circuler librement. Les transports en commun reprennent du service. Les pousse-pousse et les tuk-tuk sont nombreux sillonner, avec des passagers, les voies publiques du centre-ville et ses périphéries. Même les opérateurs sur les lignes urbaines et régionales qui relient les sept districts d'Atsinanana, sont autorisés à travailler, tout en respectant les gestes-barrières. Les restaurants, les bars et le bord de mer sont de plus en plus fréquentés. Tous les magasins, les épiceries et les marchés ont rouvert. Les entreprises et les bureaux administratifs reprennent leurs horaires d'avant-crise. Les élèves en classe d'examen retrouvent les bancs de l'école.

Certaines personnes sont conscientes que le danger n'est pas encore écarté, que le virus de la covid-19 continue de se déplacer à l'insu de tous. Aussi décident-elles de continuer à respecter les gestes-barrières. D'autres se soucient peu de la maladie et ont pris l'allègement des mesures comme une libération totale. « Il y a de l'incompréhension chez les jeunes. Ils pensent que nous avons vaincu la maladie. Du coup, ils se préoccupent peu des gestes-barrières », rapporte le gouverneur de la région Atsinanana, Richard Rafidison.

Les jeunes seraient nombreux à se retrouver au bord de la mer de cette ville portuaire, surtout en fin d'après-midi. Des organisateurs d'événement ont, par ailleurs, déjà diffusé des annonces promotionnelles de manifestations culturelles qu'ils ont concoctées pour ce weekend. Les autorités de Toamasina ont tout de suite pris des mesures. Les forces de l'ordre procèdent à des interpellations. Les organisateurs ont été contraints d'annuler leur événement et de suspendre leur publicité. Car malgré le déconfinement, la réunion de plus de cinquante personnes et les attroupements restent interdits dans la région Atsinanana. De même, il est interdit de nager ou de se promener sur le bord et autres endroits très appréciés.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.