Libye: La mainmise économique turque sur le port de Tripoli

Le parent d'un prisonnier pleure en identifiant sa photo lors d'une cérémonie commémorant l'anniversaire d'un massacre de 1996 au cours duquel environ 1 200 détenus ont été abattus par leurs gardiens.

Les signatures d'accords économiques et commerciaux entre Ankara et Tripoli se multiplient. Ce Jeudi 13 août, la ministre turque du commerce Ruhsar Pekcan a indiqué que son pays a signé « des accords économiques et commerciales très importantes avec le gouvernement Sarraj ».

C'était lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre libyen de la Planification Tahar Jouhaimi à Ankara. Ils avaient signé un accord portant sur la reprise de nombreux projets des sociétés turques suspendus en raison de la situation sécuritaire en Libye. Un autre accord signé plus tôt et qui permet à une société turque de contrôler de l'importation vers le port de Tripoli, provoque l'inquiétude.

Basée à Istanbul, SCK appartient à l'homme d'affaires Mehmet Kocabasa, un ami du président Erdogan. Cette entreprise turque est désormais chargée par le gouvernement d'union nationale (GNA) à Tripoli du suivi des importations maritimes vers le port de la capitale pour le compte de la douane libyenne.

Autrement dit, SCK devra concevoir, de gérer et contrôler à travers un programme électronique la provenance et la quantité de tous les produits transportés vers ce port. Un suivi normalement assuré par des sociétés locales et non pas étrangères.

Selon les documents qui ont fuité dans la presse, c'est le ministre libyen des Finances Faraj Boumtari qui a signé le mandat accordé à la société turque, pour une durée de huit ans renouvelable.

Souveraineté libyenne

Cet accord suscite l'inquiétude à Tripoli, notamment celle de l'Union des chambres de commerces et de la Chambre de transport commercial libyen. D'autres voix proches du pouvoir critiquent timidement cet accord, tout en gardant l'anonymat et en expliquant que la souveraineté libyenne n'est pas respectée.

Selon plusieurs experts, l'intervention militaire turque en Libye est directement liée aux plans économiques d'Ankara pour la région.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.