Congo-Kinshasa: Coronavirus - Les contraintes de circulation intérieures et extérieures sont levées

En RDC, les frontières avec le monde extérieur s'ouvrent à nouveau et la circulation entre les 26 provinces du pays reprend, après environ six mois d'état d'urgence sanitaire à cause de la pandémie du coronavirus. Les Congolais manifestent leur satisfaction, en même temps ils émettent quelques réserves.

Il y a ceux qui étaient bloqués loin de leurs lieux de résidence. C'est le cas de Franck Fuamba, journaliste et acteur de la société civile. Alors qu'il habite Lubumbashi, il se trouvait à Kinshasa lorsque l'état d'urgence a été décrété par le président Tshisekedi. « Je me suis trouvé loin des bureaux centraux, loin de la famille, loin des enfants, des gens malades... Il y des gens qui sont morts. Ça a été pénible vraiment... », nous confie t-il.

Selon Franck Fuamba, ses activités professionnelles ont été perturbées. « En tant que patron de média, on a pris un coup ! Les entreprises de presse ont pris un coup, et très sérieux ! Les emplois, on va les supprimer et là où on ne les supprime pas, on réduit les salaires ! »

Hubert Mpiana, homme d'affaires résidant à Lubumbashi, a lui une réaction plus nuancée. « C'est pour permettre aux hommes d'affaires de se déplacer, de boucler les dossiers en suspens », mais le côté négatif, c'est que le virus va circuler avec la population : « à Mbujimayi, il n'y as pas de coronavirus mais quand les Kinois vont descendre, ils vont amener le Covid là-bas ! »

La reprise de la circulation entre les différentes provinces du pays ne se fera pas sans problème. Les déplacements qui s'effectuent essentiellement par avion, vont certes connaître un engouement. Deux compagnies aériennes: Congo Airways et CCA, sont les seules qui desservent l'ensemble du territoire national.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.