Madagascar: Infractions environnementales - Le ministère prône la tolérance zéro

Aucune partialité. Traitement égalitaire devant la loi. En cette période de crise sanitaire, les infractions en matière environnementale se multiplient. La ministre de l'Environnement et du développement durable (MEDD ), Baomiavotse Vahinala Raharinirina reste intransigeante sur les sanctions à appliquer selon la nature des actes et conformément aux lois et aux textes réglementaires en vigueur. « La tolérance zéro et de mise quelles que soient les infractions constatées », fait-elle savoir.

Les crimes environnementaux se produisent notamment dans des aires protégées à l'abri des regards indiscrets. La coupe illicite de bois, le braconnage, le trafic de bois précieux, le pillage de produits forestiers, l'installation de fours à charbon, ou encore l'accaparement de terrain, le défrichement, l'agriculture dans les noyaux durs, les feux de forêts prolifèrent.

À Sofia, à Atsimo Andrefana, à Menabe, à Boeny, à Diana... les actions dévastatrices se multiplient. Les auteurs évoquent une situation difficile pour justifier leurs actes mais aux yeux de la loi, il n'y a pas deux poids, deux mesures. Peu importe le statut social, la gravité et le degré de l'infraction, l'opération « tolérance zéro » met tous les auteurs sur un pied d'égalité par rapport au Code des aires protégées (COAP).

Durant les visites du MEDD au niveau des directions régionales, le ministre de tutelle encourage l'administration à renforcer les missions de contrôle. Les missions devraient impliquer des équipes mixtes (recourant aux éléments des forces de l'ordre) car des auteurs de crimes sont parfois armés et peuvent riposter au moment des poursuites.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.