Madagascar: Emploi - Un programme d'allocation chômage en gestation

Face à la situation d'urgence, la Cnaps tente de rassurer en annonçant une nouvelle offre pour les sinistrés du travail.

Assurance pour l'emploi. La Caisse Nationale de Prévoyance Sociale vient d'annoncer, hier à Ampefiloha, la mise en chantier d'un nouveau programme en soutien aux salariés qui ont perdu leur travail. « La Cnaps envisage de mettre en place un projet d'assurance chômage pour éviter aux travailleurs de se retrouver dans une situation de précarité en cas de perte de leur emploi. D'ici un an, il sera possible de bénéficier d'allocation de sou tien pour tout travailleur en situation de chômage » explique Mamy Rakotondrainibe, directeur général de la Cnaps.

Une façon pour ce responsable de sous-entendre que le projet est encore en étude et que les techniciens de la Cnaps planchent dessus de manière à trouver le meilleur moyen pour réaliser le programme. Selon les explications, quelques options se présentent aux employeurs et employés désireux d'en bénéficier le jour où le programme sera pleinement essentiel. Ainsi, la Cnaps procèdera soit par système de capitalisation, soit par système de répartition. Dans le premier cas, les employés et employeurs se soumettront au régime d'allocation chômage. Ils payeront volontairement leurs cotisations en rapport à ce nouveau programme et ils seront ainsi les seuls à en bénéficier en cas de situation de précarité. Les autres membres non soumis à la cotisation volontaire pour l'obtention de l'allocation, en cas de chômage, ne pourront pas bénéficier de cet avantage.

D'un autre côté, si la Cnaps opte pour le système par répartition, l'établissement prélèvera les cotisations à la source systématiquement comme il le fait présentement chez tous les «Cnapsé». Dans cette seconde option, tout membre de la Cnaps qui partira en chômage touchera ainsi une allocation provisoire pour survivre le temps de trouver un autre emploi. Cependant, les deux cas impliquent une potentielle augmentation des cotisations chez les employés.

Provisoire

En référence aux systèmes des pays étrangers, l'assurance emploi ou allocation d'aide au retour à l'emploi est un revenu de remplacement versé au salarié sous certaines conditions, aux personnes inscrites comme demandeurs d'emploi et involontairement privés d'emploi. Mais avec la crise sanitaire qui prévaut, le chantier de mise en place de ce programme nécessite un travail de longue haleine.

Raison pour laquelle la Cnaps a opté pour le prêt à taux zéro pour soutenir les nécessiteux en urgence. « Un fond de cinquante milliards d'ariary est prévu pour ce plan d'urgence. Une somme destinée à soutenir près de deux cent mille employés inscrits à la Cnaps en ces temps de pandémie » rajoute le directeur général de la caisse nationale de prévoyance sociale. Dès lundi, les employeurs seront à même de savoir s'ils peuvent faire profiter d leurs employés, de cette manne, en se rendant sur le site web de la Cnaps dans l'espace employeur.

De cette manière, ils pourront voir leur éligibilité qui sera répartie sur trois circuits. Le circuit vert qui regroupe les employeurs bon payeurs de cotisation et qui pourront directement télécharger les documents pour l'obtention du prêt à taux zéro pour les employés. Le circuit orange qui distingue les employeurs avec une assiduité moyenne quand il s'agit de s'acquitter de leurs obligations sociales. Ces derniers pourront bénéficier du prêt dès lors qu'ils auront régulariser leur situation sur les cotisations impayées. Et enfin le circuit rouge qui regroupe les employés inscrits à la Cnaps et qui ne se sont jamais acquittés des obligations sociales envers leurs employés et la caisse. Les salariés de ces derniers ne pourront ainsi jouir de cette alternative de survie provisoire proposée par la Cnaps.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.