Cote d'Ivoire: Bondoukou - Le comité de développement des territoires ruraux installé

Les membres du comité de développement régional du projet d'appui au développement économique et écologique des territoires ruraux ( Ecoter) de la région du Gontougo ont été installés, le 12 août, par le préfet de région Sory Sangaré qui en est le président.

« Le combat pour l'amélioration des conditions de vie des populations est un défi majeur », a-t-il expliqué. Assurant du soutien total de l'administration pour la réussite de ce projet. Créé par arrêté préfectoral le 28 mai 2019, ce comité a pour mission de contribuer à la réussite de la concertation au niveau régional sur le projet Ecoter, veiller à la cohérence des projets et au développement inclusif de la région, faire le suivi-évaluation des projets retenus, veiller à la préservation des ressources naturelles...

Notons que ce programme entre dans le cadre de la mise en œuvre du contrat de désendettement et de développement ( C2D) financé par l'agence française de développement (Afd). D'une durée de 4 ans, ce projet, dans sa phase pilote, sera exécuté dans 8 régions administratives dont le Gontougo et le Bounkani.

Selon Bio Kouakou Alphonse, vice-président du conseil régional du Gontougo, plusieurs objectifs sont visés. Entre autres, l'amélioration des conditions de vie des populations dans un climat social apaisé, la valorisation de l'économie rurale, l'amélioration de la gestion durable des ressources naturelles.

A en croire Adepo Phillips, directeur de la planification du conseil régional du Gontougo, point focal, le projet Ecoter comprend trois composantes. A savoir la gouvernance territoriale et le dialogue social, le développement économique durable des filières agriculture et ressources animales et la gestion des ressources naturelles. Dans ce cadre, il a invité les associations à monter des projets fiables pour être éligibles au projet Ecoter.

(Correspondant régional)

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.