Tunisie: ESS - Se reprendre...

15 Août 2020

La bande à Chebil compte sur ce match pour retrouver le bon rythme.

Les deux points perdus à Bizerte, malgré un retour spectaculaire à 2-0, n'ont pas fait les affaires de l'Etoile qui n'a pas profité du nul de l'EST et du CSS et également du CA. Sur une pelouse hostile ce jour-là, les Etoilés ont alterné le bon et le moins bon. Une équipe où il y avait des joueurs cadres et d'expérience comme Balbouli, Laaribi et Gonzalez, mais aussi de nouveaux éléments comme Souma et Hrabi. Maintenant, les Etoilés sont devant un match spécial et délicat contre une EST sereine et qui gère convenablement son avance. Un écart important de points sépare les deux équipes qui, dans d'autres circonstances, jouent au coude-à-coude au classement. Cela dit, ça reste un match choc et qui compte beaucoup dans le tableau de marche des Etoilés qui cherchent à se rapprocher de la seconde place.

Retour de Ben Amor et Kechrida

L'entraîneur étoilé a de bonnes nouvelles, il pourra compter sur Kechrida et Ben Amor -- un duo d'expérience et de puissance -- qui retrouvent leurs places. Apport de taille dans ce genre de classique, et une formation étoilée qui reviendra plus vers la composante expérience. On ne s'attend pas à de gros changements en défense avec Balbouli dans les bois et Ouannes sur le couloir gauche. Le tandem Hrabi-Sellami, qui progresse avec le temps, sera placé dans l'axe de la défense pour contenir les mouvements des attaquants espérantistes. C'est au milieu où les Etoilés vont concentrer leurs forces avec Baayou et Ben Amor pour la récupération et les montées de balle. On devrait retrouver Souma comme excentré gauche, lui qui passe par une bonne période.

Sur le plan offensif, un joueur comme Gonzalez aura un rôle clef : celui de faire la liaison avec Laaribi (un attaquant pas très en forme, faute de balles et de soutien) et avec Coulibaly, attaquant libre qui use l'adversaire par ses appels. C'est l'organisation et la composition attendues cet après-midi, mais à Chebil de décider. Les Msakni et Belarbi sont des cartes qui peuvent être lancées dès le début, cela reste du ressort de l'entraîneur étoilé.

En tout cas, l'Etoile a besoin de gagner et d'empocher les trois points pour avancer au classement. C'est aussi une question de prestige dans un classique spécial face à un adversaire historiquement un rival intense. Et le plus important, c'est de trouver le bon chemin étant donné l'instabilité de l'équipe et les nombreux changements. On parle d'équipe rajeunie, mais n'oublions pas que c'est un club qui joue les premiers rôles. Il ne peut pas rester loin des projecteurs. Il a de bons éléments jeunes, mais qui ont besoin des seniors pour progresser. Les résultats doivent être meilleurs pour réussir l'opération rajeunissement progressif. Ce match en dira beaucoup plus sur les vraies capacités de l'Etoile.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.