Tunisie: Cinéma - Le festival du film El Gouna reporté d'un mois

16 Août 2020

Le festival du Film d'El Gouna, qui se déroule sur les rives de la mer Rouge aura finalement lieu du 23 au 31 octobre. 16 films internationaux sont déjà annoncés.

En prévision des conditions difficiles auxquelles sont confrontés les festivals internationaux de cinéma, le Festival du film d'El Gouna a décidé de modifier les dates de sa quatrième session, pour qu'elle se déroule du 23 au 31 octobre dans la ville d'El Gouna, soit un mois de plus que les dates précédemment annoncées. Le programme de la quatrième session du festival sera annoncé fin septembre 2020.

Concernant les films internationaux, les organisateurs ont déjà sélectionné 16 films qui ont fait les festivals les plus prestigieux. En fait, pour ses quatre ans d'existence, le festival a voulu non seulement montrer les chéris d'arthouse locaux et régionaux, mais aussi mettre en avant sa revendication en tant que festival international du film qui célèbre des histoires puissantes et résonantes de tous les coins du monde. La liste comprend des films reconnus qui ont reçu des distinctions à Sundance Film Festival, Berlinale et Tribeca Film Festival, et qui sont également prêts à participer aux éditions à venir d'autres grands festivals, tels que TIFF, Venice Film Festival et San Sebastián Film Festival.

Parmi ces titres passionnants, citons les débuts directs de l'académie Viggo Mortensen «Falling; (Etats-Unis), Damiano et Fabio D'Innocenzo ' Bad Tales' (Italie, Suisse), Teboho Edkins' Days of Cannibalism (Afrique du Sud), «Irradié» de Rithy Panh (Cambodge), le «père» de Srdan Golubović (Serbie) et le «Ibrahim» de Samir Guesmi (France).

«De nombreux festivals de cinéma ont été touchés par la situation liée à la pandémie, et notre retour sur scène enverra un message positif au monde que les choses reviendront à la normale. Nous choisissons de vivre à la lumière de cet espoir, dans une atmosphère de positivité, et de compléter notre engagement à contribuer au développement du cinéma au niveau international et régional. Et pour assurer, en même temps, une expérience sûre et agréable à tous les participants», a déclaré sur sa page Intishal Tamimi, directeur du festival.

En tenant compte des réglementations gouvernementales, le festival explore en même temps les possibilités d'organiser des événements, que ce soit dans des lieux fermés ou ouverts, ou même dans le cyberespace (en ligne), en particulier les événements liés à la plateforme cinématographique El Gouna, afin de fournir une expérience de festival efficace. Cependant, une priorité essentielle pour le festival est de maintenir la sécurité des fans et des invités participants, et de mettre cela en premier lieu, en respectant toutes les normes nécessaires fixées par les autorités médicales.

Pour sa part, Bushra Raza, responsable des opérations des festivals, a déclaré : «Nous sommes actuellement en dialogue constant avec de nombreux noms importants de l'industrie du cinéma et des festivals de cinéma, afin d'étudier comment les festivals peuvent s'adapter aux conditions actuelles et continuer à jouer leur rôle dans le développement de l'industrie aux niveaux régional et international. Nous aimerions, également, rencontrer les producteurs et distributeurs, obtenir des films, en plus d'étudier l'expérience électronique du marché cinématographique. Notre équipe sera également présente aux festivals d'automne afin d'obtenir les derniers excellents films du monde entier».

Rappelons que le festival d'El Gouna, qui se déroule dans une station balnéaire sur les rives de la mer rouge en Egypte, affiche son ambition de devenir un rendez-vous incontournable du cinéma dans le monde arabe.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X