Burkina Faso: Assassinat du grand imam de Djibo/ Roch Marc Christian Kaboré - « Les forces du mal seront traquées »

Le grand imam de Djibo avait 73 ans.

Le corps sans vie du grand imam de Djibo, Souaibou Cissé, a été retrouvé, le samedi 15 août 2020 à Tiléré, une localité située à 4 km de la ville. Il avait été enlevé, le mardi 11 août, sur l'axe Djibo-Ouagadougou par des hommes armés alors qu'il regagnait sa localité dans un bus de transport en commun.

Quatre jours après l'enlèvement du grand imam de Djibo et président de la communauté musulmane de la province du Soum, Souaibou Gadhi Cissé, son corps sans vie a été retrouvé à Tiléré, localité située à 4 km de la ville.

A l'annonce de la nouvelle, les autorités burkinabè ont promis que les auteurs de ce crime seront traqués et traduits en justice.

« Le meurtre de ce dignitaire religieux, chef de la communauté musulmane de la province du Soum, est révélateur de la nature profondément obscurantiste et inhumaine de ses auteurs », a fait savoir le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Le chef de l'Etat a condamné cet assassinat « odieux », qui vise selon lui, à saper le modèle de tolérance religieuse et les fondements de la Nation.

Tout en présentant ses condoléances à la famille du défunt et à la communauté musulmane du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré dit croire intimement qu'uni et solidaire, le peuple burkinabè triomphera des forces du mal qui seront traquées sans relâche.

Pour sa part, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a précisé que cet « assassinat lâche et barbare » illustre à souhait, la volonté de l'ennemi, d'éloigner le peuple burkinabè des vraies valeurs morales et religieuses, qui fondent le vivre-ensemble.

Porte-parole du gouvernement, le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou a indiqué que les forces de l'ordre sont à la recherche des auteurs, afin de les traduire devant la justice.

Il a condamné le lâche assassinat d'un digne fils du Burkina, engagé dans la construction de la paix et du vivre-ensemble.

Souaibou Gadhi Cissé avait été enlevé, le mardi 11 août 2020, aux environs de 13h 30mn, lors d'un contrôle d'un bus de transport en commun pendant qu'il revenait à Djibo, par des hommes armés non identifiés, à la hauteur du village de Gaskindé, un hameau de culture dans la commune de Namssiguia (province du Bam), à 22 km de Djibo.

Selon des sources locales, le grand imam de Djibo avait échappé à une tentative d'assassinat en mai 2017 quand des coups de feu avaient été tirés sur son domicile.

Après cette alerte, le domicile de l'imam avait été placé sous protection de la gendarmerie. En novembre 2019, le député maire de Djibo, Oumarou Dicko, a été aussi assassiné sur le même axe.

Depuis 2016, le Burkina Faso enregistre régulièrement des attaques terroristes qui ont fait plusieurs centaines de morts, entraîné le déplacement de près d'un million de personnes et la fermeture d'écoles et de centres de santé.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.