La CEA et le Gouvernement éthiopien lancent la Décennie d'action en se focalisant sur la plantation d'arbres, les emplois verts, les moyens de subsistance et la santé

13 Août 2020

Addis-Abeba, Éthiopie — La Commission économique pour l'Afrique et le Gouvernement éthiopien ont signé ce jeudi un protocole d'accord visant à lancer un projet de 3,6 millions de dollars sur quatre ans présentant des solutions fondées sur la nature pour des infrastructures de ressources en eau et la résilience communautaire en Éthiopie. Le programme a été lancé grâce à d'importants efforts de plantation d'arbres dans quatre régions au cours des dernières semaines en régions Amhara, Oromia et Addis-Abeba ; et plus tard à Afar, où les activités ont été reportées en raison des inondations. Selon le protocole d'accord, la collaboration est conçue comme un pas en avant tangible vers la Décennie d'action, pour aider le Gouvernement éthiopien à investir dans des solutions fondées sur la nature pour lutter contre le changement climatique et favoriser une « relance verte ».

Le projet démarre dans un contexte où les pays africains perdent 3 à 5% de leur PIB en raison du changement climatique et de l'accès aux défis énergétiques propres qui ont une dimension genre tragique ; la majorité des plus de 3 millions de personnes qui meurent de la pollution de l'air intérieur en raison de pratiques de cuisson inefficaces sont des femmes en Afrique. L'initiative vise à stimuler les emplois verts, à améliorer les moyens de subsistance des communautés, la santé des femmes et des filles rurales et à renforcer la résilience climatique grâce à des solutions fondées sur la nature pour lutter contre la déforestation et la dégradation des écosystèmes.

S'exprimant lors de la cérémonie de lancement à Addis-Abeba, la Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l'Afrique, Vera Songwe, déclare : « Les solutions fondées sur la nature pour l'action climatique créent des emplois et contribuent à la réalisation de la Décennie d'action. Aujourd'hui, nous entamons un voyage d'espoir, de développement économique et pour une meilleure santé des femmes en Éthiopie ».

Mme Songwe salue ladite initiative de l'Éthiopie, lancée l'année dernière par le Premier Ministre éthiopien Aby Ahmed, qui vise à contribuer à la création d'emplois et à la productivité. Grâce à la collaboration avec le Gouvernement éthiopien sur les solutions fondées sur la nature pour les infrastructures de ressources en eau et la résilience des communautés, la CEA contribuera aux efforts existants en créant 1 500 emplois et en améliorant les moyens de subsistance d'environ 150 000 ménages grâce à de nouveaux flux d'emplois et la création de richesse.

« Nous faisons plus que planter des arbres. Nous allons aider les communautés à prendre soin des arbres jusqu'à maturité, à les gérer pour leur propre bénéfice ainsi qu'à assurer l'intégrité de l'écosystème », déclare-t-elle.

Pour sa part, le Ministre éthiopien de l'eau, de l'irrigation et de l'énergie, Seleshi Bekele, remercie la CEA d'avoir mobilisé le soutien de la Suède pour le projet. Il informe également ceux présents, de l'initiative Héritage vert du pays, indiquant qu'elle est en passe de « planter 20 milliards d'arbres en 4 ans ».

« L'année dernière, nous avons ciblé 4 milliards et avons atteint 4,7 milliards, avec un record de plantation par jour de 353 millions de semis, déclare le Ministre Seleshi.

L'initiative Héritage vert est ambitieuse, dit-il, soulignant qu'elle vise à réduire les effets du changement climatique, à transformer la relation qu'entretien l'Éthiopie avec la nature pour protéger les écosystèmes et offrir des possibilités d'emploi et une diversification des revenus et accroître la productivité du travail.

Publié par :

La Section des communications

Commission économique pour l'Afrique

BP 3001

Addis-Abeba (Éthiopie)

Tél. +251 11 551 5826

Adresse électronique : eca-info@un.org

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.