Tunisie: Hammamet | 28e chantier de jeunes bénévoles de l'AERE - La philosophie des chantiers de jeunes

18 Août 2020

L'Association d'éducation relative à l'environnement de Hammamet (Aere), en partenariat avec la direction régionale de l'éducation de Nabeul et l'association Avipa, lance son 28e chantier de jeunes bénévoles. Une grande action qui se tient du 17 au 24 août 2020 au lycée Mohamed-Boudhina de Hammamet.

Intitulé «Un coup de main pour mon école», il verra la participation sur au moins 11 jours d'une vingtaine de jeunes bénévoles qui auront pour mission d'effectuer les travaux dans l'enceinte du lycée de la ville.

Nettoyage du site, travaux de jardinage, petite maçonnerie, badigeonnage, dessins et peinture. Plusieurs tâches manuelles sont au programme et vont être élaborées. Mais à quelles fins ?

Dr Salem Sahli, secrétaire général de l'Aere, souligne qu'un chantier de jeunes volontaires poursuit un triple objectif : il permet la rencontre entre des jeunes de diverses cultures désireux de partager leurs expériences et de réfléchir aux moyens de promouvoir le partenariat interassociatif. Le chantier s'inscrit dans une dynamique de développement local, participe à la concrétisation d'un projet d'intérêt général, favorise l'apprentissage de la citoyenneté et constitue un lieu de travail et de formation pour les jeunes volontaires qui aspirent à des attentes.

Il s'agit de jeunes âgés de 15 à 25 ans, tunisiens et internationaux, généralement des lycéens pour les chantiers et étudiants ou jeunes professionnels pour les campus. Leurs principales motivations sont l'envie d'agir pour les autres, tout en satisfaisant leur propre curiosité, l'approfondissement de leur formation et l'épanouissement personnel qu'ils tirent au contact des autres.

Que font les volontaires ?

Ces volontaires prennent part ensemble ou répartis en groupes aux activités programmées. Pour les chantiers, les jeunes mettent leur énergie au service d'opérations de nettoyage d'espaces et d'établissements publics, d'embellissement de lieux, de mise en valeur de contextes, d'aménagement d'aires récréatives, ou encore de réalisation de fresques murales ou de travaux de construction.

Pour les campus, ils sont souvent désireux de mettre leur expertise au service d'un projet local et/ou contribuer à résoudre une problématique environnementale.

Tous les participants sont hébergés sur le lieu du chantier, et tout au long du séjour, ils alternent des temps de chantier ou décident en commun du rythme de travail, des temps de vie collective où chacun participe aux tâches quotidiennes à tour de rôle et des temps de découverte, de loisirs et de rencontres locales.

La direction technique du chantier est généralement assurée par des techniciens partenaires (forestier, paysagiste, artiste, architecte... ), tandis qu'une équipe pédagogique de l'Aere-Hammamet supervise les activités culturelles, touristiques et de loisirs.

L'Aere compte, à ce jour, 27 chantiers de jeunes à son actif. En effet, son premier chantier remonte à 1993 et avait pour cadre la zone forestière d'El Faouara à Hammamet. Depuis, se sont succédé plusieurs chantiers à raison d'un par an avec les mêmes enthousiasme et engagement : chantiers dans les établissements scolaires, dans des cadres ruraux, dans les quartiers de la ville, dans les structures sociocollectives.

«Notre association est résolument engagée dans la poursuite de ce type d'activités. Celles-ci permettent, en effet, aux jeunes volontaires débordant d'enthousiasme et d'énergie positive de s'impliquer davantage sur le terrain, d'échanger idées et expériences et d'apporter leur propre pierre à l'édifice que nous voulons tous construire : celui d'un monde moins moche, plus juste et plus humain», conclut Salem Sahli sur une note positive et ambitieuse.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.