Afrique de l'Ouest: Marché des titres publics - 368 milliards FCFA mobilisés par les Etats dans la semaine du 10 au 14 août 2020

Dans sa Revue hebdomadaire du 10 au 14 août 2020, la société de gestion et d'intermédiation sénégalaise Impaxis Securities a fait une analyse du marché des titres publics.

Elle renseigne que l'activité hebdomadaire sur le marché des titres publics se referme avec 368 milliards FCfa mobilisés par les Etats contre 350 milliards FCfa mis en adjudication initialement, soit un taux d'absorption de 105,15%.

Ces opérations, précise-t-on, ont enregistré un nombre important d'investisseurs dont le cumul des soumissions ressort à 664,171 milliards XOF, soit un taux de couverture de 189,76%.

Pour un même montant mis en adjudication, ce niveau de soumission s'établit en légère hausse de 3% par rapport à celui de la semaine écoulée.

Impaxis note que les émissions des Bons covid-19 des Etats du Niger et du Togo clôturent la phase 2 du programme d'émission de cet instrument. Par ce canal, les Etats ont récolté 731,13 milliards XOF sur la période.

Concernant le compartiment obligataire de la bourse sous-régionale, Impaxis souligne qu'elle a enregistré l'une des séances hebdomadaires les plus actives de l'année.

Comparé aux semaines précédentes, le marché a enregistré une hausse importante des échanges. Ainsi, l'activité hebdomadaire se referme avec un volume de 731 396 titres transigés pour une valeur totale de 7 256 795 686,09 XOF.

L'obligation à 7 ans de l'Etat de Côte d'ivoire « TPCI 5.85% 2014-2021 » (TPCI.O18) demeure le titre le plus échangé avec un cours moyen de 98,125%. La capitalisation boursière s'établit à 5 084 137 190 546 XOF contre 5 093 156 600 680 XOF, soit un recul de 0,18%.

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.