Nigeria: Prise d'otages de civils au pays

Des soldats nigérians

Il faut agir vite et bien !

C'est un nouveau coup dur pour le géant d'Afrique. Plusieurs centaines de civils auraient été, en effet, enlevées par des terroristes d'Iswap, l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest, lors de la prise de contrôle de la ville Kukawa dans la région du lac Tchad. Un rapt qui n'est pas sans rappeler l'enlèvement par les combattants islamistes de Boko Haram, des 276 lycéennes de Chibok en avril 2014. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le sort s'acharne sur ces malheureux civils de Kukawa puisqu'ils venaient tout juste de revenir dans leur foyer, la semaine dernière, après avoir passé les deux dernières années dans un camp de réfugiés, à cause des violences qui y avaient cours. Ils pensaient avoir trouvé la voie du salut ; eh bien, les voilà pris dans la gueule de l'horreur ! Quel coup du sort !

L'armée nigériane n'a pas le droit de décevoir

Si l'on ne connaît pas encore l'identité des otages, on peut craindre que parmi eux, figurent également des femmes et même des enfants dont on a de quoi redouter le sort. Que feront en effet les assaillants, de ces êtres vulnérables à jamais traumatisés ? Va-t-on vers un remake du drame de Chibok dont bien des victimes ont servi d'esclaves sexuelles et d'autres été transformées en engins de mort ambulants ? En tout cas, il urge d'agir vite et bien, avant qu'il ne soit trop tard. Sur l'armée nigerianne qui indique que des avions de combat, ont été déployés de Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno, pour « s'occuper de la situation », repose l'espoir de familles entières désemparées. Elle n'a pas le droit de décevoir. Mais au-delà, le Nigeria doit se donner les moyens pour relever le défi sécuritaire car ce n'est pas la première fois que des prises d'otages de grande ampleur, ont été pratiqués dans le pays par les groupes terroristes.

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.