Afrique: Journée mondiale de l'aide humanitaire 2020 - Hommage aux travailleurs humanitaires en première ligne

Face à une pandémie mondiale, à des besoins sans précédent et à une insécurité croissante, les travailleurs humanitaires et les soignants restent aux côtés des populations les plus vulnérables du monde.

L'année dernière a été la plus violente jamais enregistrée pour les travailleurs humanitaires : 483 ont été victimes d'attaques, 125 sont morts, 234 ont été blessés et 124 ont été enlevés. L'ONU condamne toutes les attaques contre les travailleurs humanitaires.

L'OCHA et ses partenaires présentent des témoignages émouvants de véritables héros de l'action humanitaire (#RealLifeHeroes) qui se mobilisent pour faire face à l'adversité.

À l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire, le monde rend hommage à tous les travailleurs humanitaires - dont beaucoup travaillent dans leurs propres communautés - qui déploient des efforts surhumains en un temps record pour aider les femmes, les hommes et les enfants dont la vie est bouleversée par les crises et la pandémie mondiale de COVID‑19.

Le dévouement, la persévérance et le sacrifice de ces véritables héros représentent le meilleur de l'humanité en cette période de crise due à la COVID-19, face à l'augmentation considérable des besoins humanitaires qu'elle a provoquée.

Les premiers intervenants - réfugiés, membres d'organisations de la société civile et soignants locaux ont souvent eux-mêmes besoin d'aide. Ils apportent de la nourriture, fournissent un abri, prodiguent des soins, offrent une protection et donnent de l'espoir aux autres dans les situations de conflit, de déplacement de population et de catastrophe et là où sévissent les maladies.

Les travailleurs humanitaires sont aujourd'hui plus que jamais mis à l'épreuve. Ils sont confrontés à des restrictions de déplacement sans précédent et à un manque de ressources, les fonds ne suffisant pas à répondre aux besoins.

Et ils risquent trop souvent leur vie pour sauver celle des autres.

Ces dernières semaines, des travailleurs humanitaires ont été tués au Niger et au Cameroun dans d'ignobles attaques et, depuis le début de la pandémie, des dizaines de soignants ont été attaqués à travers le monde.

Selon la Base de données sur la sécurité du personnel humanitaire, l'an dernier, le nombre d'attaques graves visant les travailleurs humanitaires a été le plus élevé jamais enregistré.

Au total, 483 travailleurs humanitaires ont été attaqués, 125 tués, 234 blessés et 124 enlevés lors de 277 incidents distincts. Ceci représente une augmentation de 18 % du nombre de victimes par rapport à 2018.

On célèbre cette année la onzième Journée mondiale de l'aide humanitaire, proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies.

Elle est célébrée le jour anniversaire de l'attaque visant le complexe des Nations Unies à Bagdad le 19 août 2003, qui a coûté la vie à 22 personnes, dont le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Sergio Vieira de Mello.

Depuis, près de 5000 travailleurs humanitaires ont été tués, blessés ou enlevés, et le nombre d'attaques a augmenté de 117 % entre la décennie 2000-2009 et la décennie 2010-2019.

Une recrudescence des attaques contre les agents de santé a été enregistrée en 2019, notamment des agressions contre des soignants en Syrie et des fusillades visant des intervenants contre la maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo (RDC).

La plupart des attaques sont survenues, par ordre décroissant, en Syrie, au Soudan du Sud, en RDC, en Afghanistan et en République centrafricaine. Au Mali et au Yémen, le nombre d'attaques de grande ampleur a doublé par rapport à l'année précédente.

L'ONU condamne ces attaques et souhaite que leurs auteurs rendent des comptes et que justice soit rendue aux victimes. Les travailleurs humanitaires ne doivent pas être pris pour cible.

Mark Lowcock, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence, a déclaré : « Merci aux travailleurs humanitaires du monde entier, dont l'intervention courageuse en première ligne est essentielle.

Vous sauvez des vies chaque jour, et alors que de nouvelles difficultés et de nouvelles crises s'ajoutent aux anciennes, votre persévérance est un exemple.

En outre, nous devons absolument vous protéger afin que vous puissiez venir en aide aux personnes dont les besoins sont les plus grands. La meilleure façon de rendre hommage aux travailleurs humanitaires est de financer leur travail et d'assurer leur sécurité. »

Cette année, la Journée mondiale de l'aide humanitaire est célébrée alors que le monde lutte contre la pandémie COVID-19.

Pour saluer efforts des travailleurs humanitaires, l'OCHA et ses partenaires présentent les témoignages personnels de certains de ces véritables héros (#RealLifeHeroes) qui font face à l'adversité, en particulier les travailleurs humanitaires locaux.

Il y a parmi eux des réfugiés qui exercent une profession de santé et qui jouent donc un rôle essentiel dans la lutte contre la pandémie, des soignants qui combattent la maladie à virus Ebola et qui participent aussi à la lutte contre la COVID-19 et des médecins, des infirmiers et des infirmières qui continuent à prodiguer des soins essentiels aux femmes et aux enfants.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X