Afrique: Sport - Les vieilles gloires du football africain optent pour la défense des droits des femmes

Le Mozambicain Abel Xavier, le Nigérian Emmanuel Amunike, l'Egyptienne Sarah Essam, le Sénégalais Khalilou Fadiga, l'Algérien Rabah Madjer, l'Ivoirienne Clémentine Touré et la Nigériane Asisat Oshoala font partie des stars du football africain qui ont participé à la campagne « SafeHome », une initiative qui dénonce les violences faites aux femmes et aux enfants.

Cette prise de position s'inscrit dans le cadre de la vulgarisation de la campagne intitulée, « SafeHome », lancée conjointement par la Fédération internationale de football association (FIFA), l'Union africaine, l'Organisation mondiale de la santé et la Confédération africaine de Football pour lutter contre les violences domestiques sur le continent africain.

« Il est de notre devoir d'utiliser l'immense popularité du football en Afrique pour sensibiliser les gens à cette problématique sociétale. Et le message est très clair : la violence n'a pas sa place dans nos vies, ni à la maison, ni dans le football », a expliqué le président de la FIFA, Gianni Infantino.

Cette initiative a été, en effet, conçue pour aider les femmes et les enfants victimes des violences, en particulier en cette période où les mesures de confinement liées à la pandémie de Covid-19 les a rendus encore plus vulnérables.

A travers des vidéos publiées sur les divers canaux numériques, ainsi que des médias traditionnels, ces légendes du football demandent aux Africains de promouvoir les droits de l'homme. Ces messages enregistrés en plusieurs langues s'adaptent aux différents contextes locaux, une manière d'amplifier l'audience de cette campagne.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.