Congo-Kinshasa: Kinshasa - Denise Nyakeru Tshisekedi visite le centre féminin « Maman Mobutu »

La distinguée Première Dame de la République a effectué, mardi 18 août 2020, une visite importante au centre féminin maman Mobutu de Limete. L'une des références en matière de prise en charge et d'encadrement des femmes et des jeunes filles en vue de leur autonomisation.

La Directrice générale du CFMM a saisi l'occasion pour demander une intervention de la PD en vue de redorer ce centre victime des dernières pluies diluviennes. Très engagée dans l'autonomisation de la femme, la Première Dame a promis de réhabiliter cette structure dans les tous prochains mois.

Ce centre va servir de cadre pour autonomiser des milliers des femmes et des jeunes filles congolaises.

L'épouse du chef de l'Etat était accompagnée des ministres du genre, de la famille et de l'enfant ainsi que celle des personnes vivant avec handicap.

A ce jour, les discussions sont déjà très avancées avec certains partenaires pour un appui dans la réhabilitation de ce centre.

La FDNT envisage mettre en place, au moins une structure d'accueil et de formation des femmes vulnérables et des victimes des violences sexuelles dans chaque chef-lieu de province de la RDC.

Ce centre longtemps délaissé doit aujourd'hui revêtir sa plus belle robe d'antan, une manière de saluer la mémoire de son initiatrice Marie Antoinette MOBUTU.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X