Algérie: Aviron (JO-2020/préparation) - L'élite algérienne à pied d'œuvre à Mila

Alger — Les trois rameurs algériens, qualifiés aux Jeux olympiques de Tokyo (24 juillet-6 août 2021), ont finalement rejoint leur camp de regroupement à Mila (Est d'Alger), pour leur premier stage, post-confinement, a-t-on appris vendredi auprès de la Fédération algérienne des sociétés d'Aviron et de Canoe-Kayak (FASACK).

Initialement, prévu pour le 2 août au Barrage Bouharoun à Mila, le stage ne débutera finalement qu'à partir de ce samedi.

Effectivement, le 1er stage post-confinement était programmé début août, mais il ne pouvait se faire, avant que les athlètes concernés ne passent les tests de rigueur (control médical) et le PCR (contrôle du Covid-19) qu'ils ont effectué, jeudi ", a indiqué à l'APS, le président de la fédération, Abdelmadjid Bouaoud.

Le 1er stage post-confinement concerne les rameurs, Sid Ali Boudina et Kamel Ait Daoud dans l'épreuve du 2000 skiff en deux de coupe poids légers, et la Kayakiste Kheris Amira (200m K1).

" C'est un soulagement pour les athlètes de reprendre le chemin des entrainements, mais aussi pour nos techniciens en prévision des prochaines échéances dès que la situation sanitaire dans le monde le permettra ", a expliqué le président de la FASACK, très soulagé que les athlètes reprennent enfin le travail dans un environnement propice à eux.

Le président de la fédération a assuré en outre, que tous les aspects logistiques et surtout des mesures de sécurité sanitaire sont assurés sur le lieu du regroupement.

Ainsi et pour maintenir le respect de la distanciation sociale, la fédération compte équiper les athlètes de bateaux individuels, même si les deux athlètes garçons préparent le double pour les JO.

Ce premier regroupement post-confinement durera 15 jours et sera suivi d'un repos actif de dix jours, et puis ça reprendra, avec la même allure, selon le programme établit par les entraineurs nationaux et approuvé par la direction technique nationale.

Il est à rappeler que les athlètes Boudina, Ait Daoud et Kheris, tous issus d'Alger avaient trouvé une formule pour maintenir la forme, en temps de confinement. Ils s'entrainaient à l'école d'Aviron d'Alger et dans une salle mitoyenne afin d'avoir plus d'espace pour effectuer leurs séances.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.