Angola: La ferme Cassete prévoit de récolter 24.000 tonnes d'ananas

Saurimo (Angola) — La ferme de Cassete, située à 45 kilomètres de la ville de Saurimo (Lunda Sul), prévoit de récolter, dans la campagne agricole en cours 2019/2020, 24 mille tonnes d'ananas, contre huit mille dans la même période précédente.

Avec une production de plus de sept mille pieds d'ananas, la ferme de Cassete a une superficie totale de 200 hectares, dont 150 plantés avec le fruit.

La production de 10 000 tonnes de chou et de 5 tonnes de piment vivace est également en perspective.

Selon le partenaire gérant, Armindo Moreira, la ferme emploie actuellement 20 travailleurs nationaux, avec un investissement annuel de plus de 160 millions de Kwanzas, pour divers investissements et la maintenance des équipements.

Dans un entretien à l'ANGOP, Armindo Moreira a informé qu'en plus du piment vivace, du chou frisé et des ananas, la ferme mise sur la plantation de tomates, tubercules (manioc, pomme de terre et patates douces), haricots verts, création de six réservoirs de tilapia et de poisson-chat , ainsi qu'une centaine de bétail.

La production est réalisée avec ses propres investissements, déplorant la bureaucratie des banques dans la conception des crédits, en tenant compte du fait que le projet comprenait l'expansion des zones de plantation et l'installation d'une petite industrie manufacturière pour le traitement des jus d'ananas et de mangue.

«Je me suis inscrit au projet Production, diversification des exportations et remplacement des importations (PRODESI) pour obtenir un financement, en vue de réaliser le rêve d'une industrie du jus», a-t-il souligné.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X