Angola: La compagnie pétrolière française reprend ses forages au pays

Luanda — La compagnie pétrolière française Total a annoncé dimanche la reprise des forages offshore en Angola, commençant par la plateforme Skyros.

Selon l'annonce publiée sur le site Internet de Petro Angola, la compagnie pétrolière a révélé ses plans à court et moyen terme pour ses opérations en Angola, où elle est responsable d'environ 50% de la production d'or noir.

Le plan prévoit également le démarrage de deux autres opérations.

En mai de cette année, la compagnie pétrolière avait cependant annoncé qu'il y aurait de nouveaux forages pour la production de pétrole brut en raison des effets de la pandémie.

Dans la note publiée, Total a reconnu que la crise provoquée par la Covid-19 et la chute spectaculaire des prix du pétrole avaient un impact sur l'économie mondiale, qui n'était pas à l'abri.

En réponse, Total a développé un plan d'actions au niveau du groupe pour réduire ses investissements, à savoir l'«opex» et le programme «buy-back».

La compagnie pétrolière française se concentre également sur des projets déjà sanctionnés, tels que Zinia Phase 2 et Clov Phase 2 dans le bloc 17 ou Caril et Mostarda Est dans le bloc 32.

Total garantit également qu'elle accélère ses activités offshores en Angola et redémarrera le forage de puits, ainsi que la réalisation d'acquisitions sismiques et d'opérations non routinières de production et de maintenance dans les deux blocs, 17 et 32.

La plate-forme Skyros est déjà dans le bloc 32 et Maersk Voyager devrait redémarrer le forage fin août, tandis que le redémarrage de West Gemini est prévu dans les semaines à venir, selon l'annonce.

La compagnie pétrolière française apparaît ainsi à première place pour relancer des activités offshore non essentielles en Angola.

Le rapport sur l'état de la flotte de Maersk Drilling confirme la reprise des opérations de Total en Angola.

Selon le site Internet de Petro Angola, Total a décidé de reporter ses activités dans les puits d'exploration initialement prévues pour 2020-2021 pour donner la priorité aux puits de développement et accélérer la production pétrolière.

Outre les projets de "tieback et infill" des blocs 17 et 32, Total étudie également des plans de développement dans les champs de Begônia et Chissonga.

Ces deux investissements, ajoute la publication, ainsi que la mise en œuvre prévue des projets Cameia et Golfinho dans les blocs 20 et 21 nouvellement acquis, permettront de soutenir à moyen terme les niveaux de production opérés par Total en Angola.

Total prévoit que les blocs 29 et 48 seront forés dans les années à venir.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.