Madagascar: Antananarivo - Trois centres de traitement de la Covid-19 fermés

Le président de la République Andry Rajoelina annonce la fermeture de trois centres de traitement de la covid-19 (CTC) à Antananarivo. Il s'agit des CTC d'Ivato, de Vontovorona et d'Alarobia. Seul le CTC du Palais des sports et de la culture à Mahamasina continuera à accueillir des patients. « Ces centres n'ont plus de patients, ou en ont très peu. Nous allons les déplacer à Mahamasina », déclare-t-il, dans son intervention sur les médias officiels hier.

Ces CTC ont été ouverts au mois de juin, pour venir en renfort aux établissements hospitaliers. Les hôpitaux ont été débordés par les personnes qui présentaient la forme grave de la covid-19, aussi n'y avait-il plus de place pour les cas symptomatiques. Les CTC ont été désignés pour prendre en charge les cas symptomatiques et les personnes qui commençaient à souffrir d'une dépression respiratoire.

Avec la baisse des personnes testées positives à la covid-19 dans la capitale, de moins en moins de patients sont hospitalisés. Le chef de l'État souligne toutefois que le traitement des personnes qui présentent les symptômes du coronavirus dans les centres de santé de base, sera renforcé. Les tests de dépistage se poursuivent dans les lieux habituels, dont le centre de prélèvement d'Andohatapenaka et à Befelatanana.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.