Afrique de l'Ouest: Analyse boursière de la semaine - Le marché a terminé en baisse la semaine passée

Impaxis Securities, société de gestion et d'intermédiation a publié sa Revue hebdomadaire pour la semaine du 17 au 21 août 2020. Dans le document, elle analyse la bourse au cours de cette période.

«Le marché n'est pas parvenu à maintenir cette semaine la trajectoire entamée en début du mois après la hausse de 0,20% de la semaine écoulée. Cette situation mettant un coup de frein à la série de hausse ces trois dernières semaines.

Le marché a terminé en baisse avec l'indice composite qui affiche une perte de 1,07% à 128,54 points et le BRVM 10 qui cède 0,82% à 121,69 points bien qu'il évolue sensiblement autour d'une ligne horizontale au-dessus du creux du 10Août (121,06 point) », informe Impaxis.

Elle révèle que la capitalisation boursière des actions s'établit à 3 862 024 339 231 XOF. Le rapport de la semaine fait état de 843 320 titres échangés pour une valeur totale de 570 334 879,00 XOF, portées principalement par les secteurs Services publics et Finance qui enregistrent respectivement 56% et 21% des transactions.

Les indices Brvm-Industrie (+0,50% à 32,29 points) et BRVM-Agriculture (+1,81% à 59,09 points) ont réalisé les seules performances positives. Les indices Brvm-Transport et Brvm-Distribution ont enregistré les piresperformances de la semaine en cédant respectivement 10,17% et 4,53%.

La dépréciation de la quasi-totalité des valeurs de ces secteurs serait principalement influencée par la décision des chefs d'État de la Cedeao de suspendre toute relation commerciale, financière et diplomatique avec le Mali à la suite du renversement du régime actuel.

En effet, selon les données 2018 de la structure des échangesintra-communautaires publiées par la Bceao, le Mali représenterait le premier importateur intra-communautaire avec 35,6% des approvisionnements quand la Côte d'Ivoire et le Sénégal en sont les principaux fournisseurs avec respectivement 11,8% et 16,3% de part. Cette décision ne serait donc pas sans conséquence sur la chaine de valeur de ces sociétés.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.