Congo-Kinshasa: Fonds Covid-19 - Le ministre de la Santé conteste le rapport de l'IGF

26 Août 2020

Suite au rapport de l'Inspection Générale des Finances (IGF) relevant des actes de mégestion concernant les Fonds alloués pour riposte contre la covid-19 en RDC, le ministre de la Santé, Eteni Longondo, a une fois de plus clamé son innocence.

Face à la presse hier mardi 25 août 2020, il a expliqué que le Gouvernement de la République a doté le ministère de la Santé d'un montant de 10.627.344 dollars américains, dont 7.850.010 dollars américains et 5.415.801.350 Francs Congolais.

Selon le ministre de la santé, 4.550.000$ ont été affectés à l'appui aux provinces dont 500.000 $ pour la province du Kongo Central, 300.000 $ pour trois provinces de l'Est (Nord-Kivu, Sud-Kivu et le Haut-Katanga) et 150.000$ destinés aux 21 autres provinces.

Par ailleurs, il a précisé que la répartition de ces fonds, directement transférés dans les comptes des provinces concernées, a été faite en tenant compte du nombre de cas confirmés et des urgences signalées.

« Ces fonds ont été utilisés, à raison de 4.450.000 $ comme appuis aux provinces touchées, 500.000$ payés à l'Hôpital du Cinquantenaire, 1.505.000$ au secrétariat technique de riposte contre la Covid-19, 367.717 $ pour le réaménagement de sites de prise de soins des patients, 355.500 $ pour l'achat des véhicules utilitaires, 571.793 $ pour la communication, achat des médicaments et petits matériels plus formation des relais communautés... Il n'y a jamais eu détournement des fonds de la covid-19. Je le dis et je le confirme tout haut. », a-t-il indiqué.

S'agissant des fonds en franc congolais, le ministre de la Santé a fait savoir qu'ils ont servi à d'autres réalisations telles que l'appui aux hôpitaux, à la décontamination du Palais du Peuple, au paiement des ressortissants congolais venus de l'étranger et au paiement des travaux intensifs.

Il a, en outre, souligné que les fonds reçus par le ministère de la santé ont fait l'objet d'un contrôle par les Inspecteurs des Finances du 15 juillet 2020 au 24 juillet 2020. A l'entendre, c'est sur base de ces enquêtes qu'une feuille d'observations relative à la mission de contrôle des fonds affecté à la lutte contre la pandémie, a été produite.

Le Dr Eteni Longondo soutient avoir déjà échangé avec l'IGF sur les observations formulées quant à la gestion de ces fonds, peu avant le déroulement de la séance contradictoire, coulée sous forme de procès-verbal.

Parmi les points sur lesquels ces inspecteurs ont insisté lors de leur mission d'inspection, indique le ministre de la Santé, il y avait notamment la petite confusion sur le décaissement de l'argent au niveau du ministère des Finances. En effet, ledit ministère avait ordonné par mégarde un double décaissement de fonds de prime des agents commis au secrétariat du comité multisectoriel de lutte contre le coronavirus.

Il renseigne que le ministère de la santé avait déjà notifié la Banque Centrale du Congo depuis le 9 juillet du reversement dans le compte du trésor d'un montant de 119.930.8000 CDF et lui avait demandé de lui communiquer le compte dans lequel cet argent devrait être transféré. « Le ministère de la Santé continue à attendre une suite venant de la BCC concernant ce point », a dit Dr Eteni.

Il sied de noter que le Ministre de la santé et ancien secrétaire général adjoint de l'UDPS/ Tshisekedi, Eteni Longondo, est de plus en plus la cible des critiques dans la gestion de son ministère, en raison de lourds soupçons de mégestion et détournement de fonds de la riposte contre la covid-19.

On rappelle que son prédécesseur, Olly Ilunga, avait été condamné par la Cour de Cassation, à 5 ans de travaux forcés pour détournement d'argent public entre décembre 2018 et juin 2019, dans le cadre de la riposte contre l'épidémie de fièvre Ebola à l'Est du Congo.

Dr Oly Ilunga avait reçu du gouvernement congolais 1.428.569 dollars pour combattre l'épidémie de fièvre Ebola à Beni, Butembo et Bunia, ainsi que des sommes importantes provenant des donateurs internationaux.Perside Diawaku

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.