Congo-Kinshasa: Après sa victoire sur Tshibola - Pascal Mukuna a enfin quitté Makala

26 Août 2020

Acquitté la veille par l'arrêt du Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe rendu public autour de 17 heures locales, le chef spirituel de l'église « Assemblée chrétienne de Kinshasa (ACK), Pascal Mukuna, a regagné son domicile hier mardi 25 août en début de soirée. C'était, après avoir rempli des formalités administratives qui l'avaient empêché de sortir la veille, faute de temps, malgré la décision judiciaire prise en sa faveur.

Des milliers des partisans de son église ainsi que son équipe de football, mobilisés depuis le matin et massés dans le périmètre de la Prison Centrale, se sont retirés du secteur à la tombée de la nuit, croyant que leur «héros» allait de nouveau passer la nuit en prison.

Incarcéré le 6 mai 2020 dès qu'il s'était présenté pour répondre à la convocation judiciaire lui adressée au Palais de justice puis transféré le lendemain à la prison centrale de Makala, Pascal Mukuna recouvre la liberté plus de trois mois après.

On rappelle qu'il était poursuivi par Tshibola Mamie pour viol, menaces de mort, et rétention des documents parcellaires.

L'affaire fixée au tribunal de grande instance de Kinshasa/Kalamu qui l'avait jugée jusqu'à la prise en délibéré, malheureusement celui-ci n'a pas pu rendre le jugement dans le délai légal pour des raisons dont seul le juge président détient les secrets. Car, d'après des sources judiciaires contactées, la délibération avait eu lieu et deux des trois juges de la composition s'étaient prononcés pour l'acquittement pur et simple du chef spirituel de l'ACK pour manque des preuves des charges pour lesquelles il était poursuivi, mais le juge président avait refusé de se plier à l'avis de la majorité, renseignent les mêmes sources.

Constatant que le délai légal pour prononcer le jugement était largement dépassé, les avocats de Pascal avaient décidé d'assigner à leur tour le juge président pour suspicion légitime et exigé que l'affaire soit transférée à un tribunal de grande instance.

Saisie de la requête du prévenu Mukuna par le biais de son conseil d'avocats et après examen, la Cour d'appel de Kinshasa/Gombe l'avait jugée fondée et décidé de transférer le dossier au TGI/Gombe.

Lors de l'audience auprès cette juridiction tenue le lundi 17 août 2020, toutes les parties y compris le ministère public avaient décidé de reconduire leurs moyens présentés devant le TGI/Kalamu. L'affaire a été aussitôt prise en délibéré, et voilà le jugement qui est tombé dans le délai de la loi le lundi 24 août dernier. Aux termes de l'arrêt, le chef de l'église ACK est blanchi des poursuivies dont il était l'objet suivant la plainte de Mme Tshibola Mamie qui n'a pas pu apporter la moindre preuve des accusations portées contre lui.Dom

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.