Comores: Des pêcheurs malgaches détenus à Mohéli

Sept marins pêcheurs malgaches sont placés sous les verrous aux Comores depuis presque trois mois. Le véritable motif de leur détention reste incertain.

Une situation donnant du grain à moudre. Sept Malgaches se trouvent enfermés dans la prison vétuste de l'île de Mohéli de l'Union de Comores, depuis juin. Ce sont des pêcheurs partis de Nosy Be. Le quotidien comorien Al-Fajr a révélé, lundi, qu'ils sont soupçonnés, tantôt de tentative de coup d'État, tantôt de trafic de drogue. Ils ne sauraient pas exactement la raison de leur arrestation et détention. Ils demeurent enfermés sans jugement.

« J'ai la certitude que mes quatre pêcheurs font partie de ces Malgaches séquestrés », insinue le propriétaire du bateau Baleine V disparu en mer avec son équipage au large de Nosy Be, depuis le samedi 30 mai.

Ces compatriotes étaient en détresse à Lazarus, une zone de hauts-fonds située à 1200 kilomètres de l'île aux parfums et à 200 kilomètres, à l'ouest de Mohéli.

« Une fois dans les eaux comoriennes, ils auraient tenté vainement d'entrer en contact avec la capitainerie du port de Moroni. La gendarmerie a procédé à leur arrestation, et entamé par la suite des fouilles dans le bateau », a relaté le journal local. Les forces de l'ordre n'ont trouvé que des poissons et concombres de mer à bord. Clairement, il n'y avait rien à signaler, même à la seconde perquisition.

Malade

Les prisonniers sont dans l'angoisse. Comme il a été rapporté, « l'un d'eux, avec qui nous nous sommes entretenu au téléphone, a l'impression que la justice a remis l'affaire aux calendes grecques. Contacté par nos soins à plusieurs reprises, le procureur de Fomboni n'a jamais accepté d' aborder le sujet ».

Un des captifs serait tombé malade. Un Malgache de Mohéli avait pris soin de lui chez lui. « Nous l'avons ensuite emmené à l'hôpital de Fomboni. Les médecins ont alors décidé de le faire sortir quand nous n'avons plus été en mesure de couvrir les frais d'hospitalisation », a regretté ce résidant dans ses témoignages à la presse locale.

Cette détention arbitraire aurait un rapport avec un projet de renversement du régime en place. « Madagascar est l'une des bases arrière d'une partie de l'opposition qui veut chasser du pouvoir le Président comorien en 2021. Inssa Mohamed, célèbre sous le surnom d e Bobocha, y a été arrêté et extradé à Moroni en juin dernier. Il est présenté comme le cerveau de la tentative d'attentat à la mine contre l'avion du chef de l'Etat Azali Assoumani, en avril dans l'île d'Anjouan », ajoute Al-Fajr.

Une intervention diplomatique s'avère nécessaire pour faire la lumière sur cette étrange affaire.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.