Cameroun: Tentative de coup d'état en Guinée équatoriale - Un Camerounais acquitté

Le gouverneur de la région du Sud a fait le déplacement d'Ebebiyin, lundi dernier pour récupérer Giresse Fan Edane acquitté dans une affaire d'atteinte contre la sécurité de l'Etat.

Au nom du gouvernement, le gouverneur de la région du Sud a effectué un voyage officiel dans la ville d'Ebebiyin, chef-lieu de la province de Kie-Ntem, en Guinée équatoriale. Objectif : récupérer et ramener à la mère patrie, Giresse Fan Edane, jeune Camerounais qui s'est retrouvé mêlé à la tentative du coup d'Etat visant à renverser, en 2017, le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Au-delà de l'histoire rocambolesque qui a conduit le jeune homme de son village, près de Ma'an, aux geôles en Guinée équatoriale, l'on retient que la justice équato-guinéenne l'avait, il y a peu, jugé non-coupable des faits qui lui étaient reprochés. Un fait qui a amené les autorités de la Guinée équatoriale à décider de le remettre solennellement au Cameroun. Ce qui a été fait ce lundi, 24 août 2020, au cours d'une cérémonie simple et conviviale qui a eu pour cadre le grand amphithéâtre du Palais des congrès.

Tout a commencé par les échanges de civilités entre les deux gouverneurs. Félix Nguélé Nguélé et son hôte, Justo Javier Ndong Engono, vont revisiter les faits marquants, récents et lointains, des relations étroites qu'entretiennent les gouvernements des deux pays, sous la conduite des présidents et frères, Paul Biya du Cameroun et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo de Guinée équatoriale. Des liens culturels, physiques et historiques qui reflètent la ferment volonté des deux pays de renforcer une coopération fructueuse dans une sous-région Afrique centrale qui est appelée à émerger ensemble, en menant, main dans la main, le combat contre l'insécurité et les crises sanitaires, telle celle de la maladie à Coronavirus.

C'est alors que parole a été donnée au principal concerné. Le jeune Camerounais a d'abord décliné son identité. Il a, ensuite, raconté, au détail près, sa mésaventure qui va le mener, malgré lui, en Guinée équatoriale. L'infortune a voulu qu'il croise le chemin de « l'ami d'une de ses sœurs », le nommé Salvatore Alo'o, en 2017, venu rendre visite à sa dulcinée. Ce dernier lui propose une somme de 100.000 F. pour qu'il puisse l'aider à traverser le fleuve Ntem et la forêt. Ce qui sera fait, sauf que le jeune homme ne recevra jamais la somme promise et, allant d'infortune en infortune, se fera arrêter, au-delà de la frontière, par la police et mêlé à une histoire d'atteinte à la sécurité de l'Etat de Guinée équatoriale. Enfin, la justice reconnaîtra son innocence. Et c'est, très ému, qu'il a été remis, libre, aux autorités de son pays, le Cameroun, et ramené à Ebolowa où une enquête a été ouverte.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.