Congo-Brazzaville: Le Dr Wenceslas Ulrich Ngoulou appelle au dépistage précoce de la cécité

Le président de l'association congolaise de lutte contre la cécité (ACLCC), le Dr Wenceslas Ulrich Ngoulou, médecin ophtalmologue à l'hôpital général de Loandjili, invite la population congolaise à se faire dépister tôt afin d'éviter la maladie.

Pour lui, cette maladie est la conséquence de certaines pathologies souvent méconnues, et au nombre desquelles figurent en bonne place le glaucome et la cataracte.

Dans un entretien avec Les Dépêches de Brazzaville le Dr Wenceslas Ulrich Ngoulou a expliqué que le glaucome est une maladie oculaire grave qui demeure peu connue des Congolais.

Il est responsable de la cécité irréversible dans le monde, cette pathologie sévère de la vision se manifeste par une altération du nerf optique. Celle-ci résulte dans la plupart des cas d'une augmentation de la tension intraoculaire qui conduit à la destruction progressive des fibres visuelles dont le rôle est d'acheminer les images jusqu'au cerveau.

Pour lutter contre cette maladie oculaire, le président de l'ACLCC demande à la population de se faire dépister précocement. « Le dépistage permet de mieux appréhender la maladie et son occurrence, le dépistage précoce est donc primordial d'autant plus que des traitements débutés suffisamment tôt peuvent éviter l'atteinte de la fonction visuelle », a-t-il dit.

Cependant, Wenceslas Ulrich Ngoulou, rappelle qu'en République du Congo, la cataracte était la première cause de malvoyance et de cécité irréversible. Maladie de l'œil qui se définit par l'opacification des lentilles, plusieurs personnes ont perdu la vue à cause de la cataracte, une maladie pourtant guérissable. « Il n'est pas admissible qu'une personne reste aveugle toute sa vie à cause de la cataracte, elle s'opère et la personne retrouve sa vue », a-t-il déclaré.

Créée il y a une année, l'ACLCC a inscrit le glaucome, la cataracte et les maladies de l'œil dans son cahier de charges, avec la sensibilisation.

Cette association a pour objectif de réduire la prévalence de la cécité en République du Congo, en prenant en charge et en informant la communauté sur certaines infections qui peuvent être responsables de la cécité.

Notons que la cécité est classée en deux types de catégorie, la cécité réversible et la cécité irréversible. L'ACLCC envisage d'organiser une grande campagne de dépistage sur le glaucome dans la ville de Pointe-Noire, afin de barrer la voie à cette maladie grave qui affecte les yeux.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.