Ile Maurice: Déversement d'hydrocarbures à Pointe d'Esny - Une Cour d'enquête bientôt sur pied

communiqué de presse

L'enquête préliminaire concernant le vraquier MV Wakashio sera bientôt bouclée, et ses conclusions détermineront le mandat de la Cour d'enquête qui sera présidée par un magistrat en vue de faire la lumière sur les circonstances qui ont conduit à l'échouement du MV Wakashio à Pointe d'Esny.

L'Attorney général, ministre de l'Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, M. Maneesh Gobin, a fait cette annonce, hier, lors d'une conférence de presse au Bâtiment du Trésor à Port Louis. Le ministre de l'Energie et des Services publics, M. Georges Pierre Lesjongard, et le ministre des Infrastructures nationales et du Développement communautaire, M. Mahendranuth Sharma Hurreeram, étaient également présents.

L'Attorney général a fait ressortir que la priorité du gouvernement est de mettre sur pied la Cour d'enquête dans les plus brefs délais et que des consultations ont présentement lieu pour la désignation du magistrat.

Abordant le volet des réclamations à l'assureur du vraquier, M. Gobin a souligné que le gouvernement sollicitera l'aide de deux experts : l'un pour faire des évaluations environnementale et sociale de l'impact de la marée noire tandis que l'autre s'occupera des réclamations légales. « Les attributions pour la nomination de ces experts sont en cours d'élaboration », a-t-il ajouté.

En outre, M. Gobin a indiqué que le gouvernement consultera d'autres petits Etats insulaires en développement sur les exemptions ou dispositions spéciales inscrites dans les lois internationales en ce qui concerne la sécurité maritime. Il a précisé que ces exemptions et dispositions spéciales aideront à mieux protéger les eaux territoriales de Maurice.

Pour sa part, le ministre Lesjongard s'est dit convaincu que l'enquête permettra de déterminer les causes qui ont conduit à l'échouement du MV Wakashio. Il a également fait ressortir que les mesures qui s'imposent seront prises pour faire face efficacement à la catastrophe écologique qui a résulté de l'échouement.

Quant au ministre Hurreeram, il a rappelé que les personnes qui ont subi des pertes et ont été lésées par l'échouement du vraquier ont été priées de présenter leurs réclamations et que le processus d'enregistrement se déroule actuellement. Le gouvernement, a-t-il dit, fera de son mieux pour aider tous ceux qui sont touchés par ce désastre écologique.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.