Ile Maurice: Déversement d'hydrocarbures à Pointe d'Esny - L'aide des pays amis sollicitée

communiqué de presse

Le ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et du Commerce international, M. Nandcoomar Bodha, a rencontré, cet après-midi à Port Louis, les ambassadeurs des pays amis et les représentants d'institutions internationales pour les informer des phases à venir, liées aux aspects environnementaux, sociaux et juridiques, suivant l'échouage du MV Wakashio, ainsi que de la manière dont ils peuvent apporter leur aide durant ces diverses étapes.

D'emblée, M. Bodha a exprimé sa gratitude à tous les pays amis pour leur assistance rapide en terme de logistique et d'expertise à la suite du déversement d'hydrocarbures. Il a indiqué qu'outre le nettoyage du lagon et du littoral, il est essentiel de finaliser les étapes de collecte de données, de consultations techniques et d'évaluation de l'impact environnemental (EIA).

Evoquant les portées scientifique, politique et juridique des données, le ministre a rappelé que celles-ci ont été collectées par les ministères, les institutions locales, l'Université de Maurice (UoM), l'Institut océanographique de Maurice, le secteur privé tel que l'industrie hôtelière, et des experts des pays amis. Il a précisé que ces informations sont importantes non seulement pour la réhabilitation de la côte, mais peuvent être utilisées comme preuves pour les demandes d'indemnisation. Il a affirmé que toutes ces données doivent être rassemblées sous un seul dépositaire, à savoir l'UoM, et a invité les délégués à y faire parvenir leurs analyses et rapports.

Le ministre a en outre annoncé qu'un appel d'offre sera bientôt lancé pour une consultation technique en vue de réhabiliter le littoral, restaurer l'industrie touristique et soutenir la communauté locale. Il a également déclaré qu'une réclamation nationale sera faite par Maurice, en tant qu'État, et qu'elle comprendra les demandes d'indemnisation de la communauté locale et du secteur privé. Il a précisé que des comptoirs d'assistance ont été créés pour assister ceux impactés par le déversement d'hydrocarbures dans leurs démarches de réclamation.

En ce qui concerne l'EIA, M. Bodha a fait savoir que l'évaluation se fera sous l'égide de l'Agence française de développement et de la Banque mondiale. Il a souligné que des experts aideront à rédiger un Plan d'action pour la réhabilitation et la restauration de la flore, de la faune et du littoral à court, moyen et long termes. Le ministre a ajouté que le gouvernement envisage la création d'une Fondation qui recueillera des fonds afin de soutenir la communauté locale.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.