Ile Maurice: Un travailleur social dénonce un poste sur Facebook en marge de la marche de samedi

Un cuisinier de Vallée-Pitot âgé 37 ans, également travailleur social a dénoncé à la police un poste sur Facebook qui inciterait à la haine raciale.

Cette déposition il l'a faite au poste de police de Pope Hennessy, Port-Louis, ce jeudi 27 août. L'enquête a été confiée à la Cybercrime Unit du Central Criminal Investigation Department (CCID).

Selon des messages échangés, un homme connu des services de police en serait le meneur. La campagne sur Facebook a pour but de provoquer des troubles lors de la marche de ce samedi dans la capitale.

Au quartier-général de la police aux Casernes Centrales, on déclare que des dispositions ont été prises pour surveiller de près les agissements de cet homme qui vient d'être libéré sous caution. Le tribunal lui a imposé une série de conditions, dont un couvre-feu.

C'est dans les moindres détails que ce Portlouisien a donné sa déposition en présence d'une avocate. Il a expliqué avoir pris connaissance de ce poste sur son compte de Facebook mercredi matin. Un individu a fait état de ce groupe, dont le leader serait l'homme libéré sous caution. Cet internaute qui a posté ce message a reçu plusieurs, « comments » dont une allusion à un groupe soi-disant terroriste et à un séjour en Syrie.

Le cuisinier affirme que cette campagne sur Facebook lui a causé beaucoup de préjudices ainsi qu'à sa famille. Il dit craindre pour sa sécurité aussi bien que celle de sa famille.

Aux Casernes Centrales, un officier de police a confié que cette affaire est suivie de près et est prise avec toute le sérieux possible. Il fait ressortir que l'assistant commissaire de police, Chandansing Ramsurrun, le divisional commander de la Metropolitan Police de la division Sud, suit cette affaire personnellement, car il avait lui-même fait arrêter cet individu sevissant sur Facebook quand il était responsable de toute une région.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X