Afrique: Sports professionnels américains - L'affaire Jacob Blake déclenche des boycotts inédits

Le mouvement de protestation contre les bavures policières sur cet Afro-Américain a d'abord pris corps le mercredi chez les joueurs de l'équipe de basketball de Milwaukee avant qu'il se généralise dans le sport professionnel américain.

Les joueurs de la National basketball association (NBA) sont en colère après les nouvelles bavures policières intervenues trois mois seulement après la mort de George Floyd. Trois matches de Play off, qui devraient se disputer, le 26 août, ont été tous reportés, les uns après les autres. Pour cause, Jacob Blake un Afro-Américain de 29 ans a été grièvement blessé quand il a résisté à son interpellation par la police. Il serait paralysé à vie, d'après certaines sources après avoir été touché de sept balles dans le dos par un policier. La scène, filmée par un témoin, a visiblement traumatisé les joueurs des Bucks de Milwaukee, qui ne se sont pas présentés sur le terrain pour s'échauffer, avant le coup d'envoi de la rencontre.

Fatigués par les meurtres et les injustices faits aux Noirs, ces joueurs se sont enfermés dans leurs vestiaires et ont décidé de ne pas livrer ce cinquième match qui les qualifierait pour les demi-finales de conférences -Est « A la lumière de la décision des Milwaukee Bucks de ne pas jouer leur cinquième match contre Orlando Magic, cette rencontre et les deux autres entre les Houston Rockets et le Thunder Oklahoma City ainsi qu'entre les Los Angeles Lakers et les Portand Trail Blazers ont été reportés », précise la NBA. « Nous soutenons la décision des joueurs de Milwaukee Bucks de protester contre cette injustice et celle collective de reporter tous les matches », a réagi le syndicat des joueurs. « Nous demandons le changement. On en a marre », a tweeté, LeBron James, la superstar des Lakers.

Le mouvement a aussi gagné d'autres disciplines sportives. Comme les Bucks de Milwaukee, les Brewers (base-ball) ont eux aussi refusé de jouer leur match contre Cincinnati. Deux autres matches de la Ligue majeure de Base-ball (MLB) ont été aussi reportés pour les mêmes raisons. Cinq rencontres de la Ligue nord américaine de football, qui étaient au programme, ont été aussi reportés. Née d'une mère japonaise et d'un père haïtien, la Japonaise Naomi Osaka, joueuse de tennis, a aussi décidé de ne pas jouer la demi-finale ce jeudi à New york. « En tant que femme noire, j'ai l'impression qu'il y a des questions beaucoup plus importantes qui nécessitent une attention immédiate , plutôt que de me regarder jouer au tennis », a-t-elle déclaré.

Les sportifs habitués à pratiquer le fair-play ont une fois de plus démontré que s'il y a des actes qu'ils ne supportent pas , la violence en fait partie. Ce nouveau cas a été enregistré trois mois seulement après la mort de George Floyd. Cet homme de 46 ans était tué le 26 mai à Minneapolis, aux Etats-Unis, lors de son interpellation par la police. Un policier blanc l'avait, en effet, plaqué au sol en maintenant son genou sur son cou pendant de longues minutes, alors que ce dernier disait de ne plus pouvoir respirer. L'émotion avait dépassé les frontières. Les sportifs unis avaient décidé de poser chacun un genou à terre, en signe de protestation, contre le racisme aux Etats-Unis.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.