Ile Maurice: Former les professionnels sur la lutte contre le blanchiment d'argent et contre le financement du terrorisme

communiqué de presse

GIS - 28 août 2020 : Quelque 225 professionnels des entreprises et professions non financières désignées (EPNFD) ont reçu hier, à Ebène, leur certificat de participation après avoir suivi un programme de renforcement des capacités de deux jours sur le thème 'Une approche basée sur les risques pour lutter contre le blanchiment d'argent et contre le financement du terrorisme'.

La formation est une initiative conjointe du Financial Services Institute, de Global Finance Mauritius et du Human Resource Development Council. Le ministre des Services financiers et de la Bonne Gouvernance, M. Mahen Kumar Seeruttun, de même que le ministre du Travail, du Développement des Ressources humaines, et de la Formation, M. Soodesh Callichurn, étaient présents à la cérémonie de remise de certificats.

Dans son allocution, le ministre Seeruttun a souligné que les comptables et les auditeurs sont les 'gardiens' du système financier du pays, en raison de leur position unique pour observer les transactions et identifier les activités suspectes de blanchiment d'argent, de financement du terrorisme ou d'autres faits illicites.

Evoquant le programme de formation, M. Seeruttun est d'avis qu'il aidera davantage les participants à comprendre leurs obligations en matière de blanchiment d'argent / lutte contre le financement du terrorisme (LBC / FT), notamment à travers l'identification des activités suspectes et la soumission de rapports y relatifs.

Selon le ministre, ce n'est que grâce à des efforts de collaboration que des régimes très efficaces de lutte contre le LBC / FT peuvent être créés afin de promouvoir l'intégrité financière dans l'intérêt de tous. Il a exhorté les participants à continuer à décourager les pratiques illégales et immorales dans le cadre de leur profession.

Quant au ministre Callichurn, il a salué la démarche rapide et les mesures audacieuses du gouvernement pour faire face à des défis tels que les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur le système financier et le placement de Maurice sur la liste de pays tiers à haut risque de la Commission européenne.

En outre, M. Callichurn a indiqué que son ministère joue un rôle clé dans la formation, à la fois des opérateurs des services financiers, et des EPNFD, sur les nouvelles exigences de la Commission européenne et du Groupe d'action financière (GAFI). Il a précisé que ces initiatives ont pour but de s'assurer qu'ils mettent en œuvre le processus adéquat et les procédures appropriés, conformément aux directives de LBC / FT en vue de renforcer l'efficacité du régime de LBC / FT.

Il est à noter qu'à ce jour, environ 700 professionnels ont participé à ce programme alors que 955 participants supplémentaires bénéficieront de la formation sous peu.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.