Cote d'Ivoire: La chanteuse Allah Thérèse inhumée en RCI

Décédée le 19 janvier dernier à l'âge de 85 ans, la chanteuse ivoirienne Allah Thérèse est inhumée ce samedi dans son village natal de Gbofia, à 20 km de Toumodi, dans le centre du pays. Retour sur le parcours de cette artiste qui a marqué plusieurs générations d'Ivoiriens.

Allah Thérèse a formé durant toute sa carrière un duo inséparable avec son mari, l'accordéoniste N'Goran la Loi, disparu il y a un peu plus de deux ans. Ils avaient démarré en 1956 et quatre ans plus tard, ils chantaient le fameux titre « Indépendance », en référence à celle de leur pays, officiellement acquise le 7 août 1960.

Allah Thérèse était la chanteuse préférée de l'ancien président Félix Houphouët-Boigny, qu'elle accompagnait lors de ses déplacements, notamment à l'étranger.

Figure de la culture baoulé

Cette figure légendaire de la culture baoulé, toujours vêtue d'un pagne, était aussi connue pour sa coiffure qui lui a valu le surnom d'« Akôrou Koffié », c'est-à-dire la femme de l'araignée, en baoulé.

Elle expliquait devoir sa carrière à une histoire personnelle douloureuse. C'est quand elle a su qu'elle ne pouvait pas devenir maman qu'elle a décidé de faire de la musique son métier. C'est une façon, disait-elle, de remplacer l'enfant que je n'ai pas eu.

Parmi les admirateurs de cette légende de la musique, il y a le chanteur du groupe ivoirien Magic System, A'salfo, qui est aussi commissaire général du Femua, le festival de musique afropop qui se tient tous les ans à Abidjan. À ce titre, il l'avait invité à se produire lors de l'édition 2018. Il se souvient d'une artiste qui a marqué des générations d'Ivoiriens.

Allah Thérèse, c'était la grand-mère de la musique ivoirienne.

Le chanteur A'salfo, commissaire général du Femua

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.