Centrafrique: Catherine Samba-Panza annonce sa candidature à l'élection présidentielle

Catherine Samba-Panza

L'élection présidentielle en Centrafrique est prévue en décembre prochain. L'ex-présidente de la transition, Catherine Samba-Panza, qui n'est affiliée à aucun parti politique, a annoncé sa candidature, ce vendredi 28 août.

« Je déclare solennellement ma candidature à l'élection présidentielle », a annoncé Catherine Samba-Panza lors d'une cérémonie à Bangui, la capitale centrafricaine, organisée par des comités de soutien, soulignant avoir déjà « dirigé ce pays dans des conditions particulièrement difficiles ».

Cette juriste de formation avait été nommée à la présidence en janvier 2014, dans un pays en pleine guerre civile. Première femme à occuper le pouvoir dans ce pays d'Afrique centrale, elle avait cédé sa place à Faustin-Archange Touadéra, vainqueur des élections de mars 2016 et qui devrait briguer un second mandat en décembre.

Car même si le parti au pouvoir n'a pas encore déclaré de candidat, il y a peu de doutes sur l'identité de celui qui représentera le MCU. Le président sortant Faustin-Archange Touadéra devait être investi cette semaine à l'occasion du congrès du parti présidentiel mais il a été finalement repoussé d'un mois. Officiellement, la raison de ce report est l'indisponibilité de Simplice Mathieu Sarandji, le secrétaire général du parti, pour des raisons de santé.

Présidentielle repoussée ?

Mais en réalité, le MCU jouerait sur le temps car il n'est pas certain de la tenue de la présidentielle à la date prévue du 27 décembre. Une source proche du parti a confié à RFI que des retards ont été accusés dans l'enrôlement des populations et celui des Centrafricains de la diaspora n'a pas encore commencé. L'opposition, elle, dénonce régulièrement ce qu'elle estime être un retard pris sur l'organisation des élections. L'ANE, l'autorité nationale des élections jusqu'à présent, se veut rassurante sur la tenue du délai.

En attendant, plusieurs candidats sont déjà en lice. L'ex-chef de l'État centrafricain François Bozizé a été désigné par son parti. Anicet-Georges Dologuélé, Martin Ziguélé et l'avocat Crépin Mboli-Goumba ont aussi été investis par leurs partis respectifs. La dernière candidature annoncée vendredi, est celle de l'ex-présidente de la transition Catherine Samba-Panza.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.