Nigeria: Un hélicoptère s'écrase sur un quartier de Lagos, hommage posthume au pilote

(Photo d'archives) - Crash d'hélicoptére

Les Nigérians rendent hommage au pilote d'un hélicoptère qui s'est écrasé samedi 29 août sur un quartier de Lagos, la capitale économique du Nigeria. Les trois membres de l'équipage ont perdu la vie dans ce drame, mais aucune autre victime n'est à déplorer dans la ville, un miracle au vu de la densité de population très importante dans la mégalopole nigériane qui compte plus de vingt millions d'habitants.

C'est un drame de grande ampleur qui sans doute a été évité ce week-end à Lagos, lorsqu'un hélicoptère s'est écrasé sur le quartier populaire d'Opebi-Ikeja.

L'appareil Bell 206, affrété par une compagnie privée, avait décollé de Port Harcourt, la grande ville pétrolière du sud du Nigeria. Il s'est écrasé entre deux habitations, à cinq kilomètres seulement de l'aéroport international de Lagos.

Les dégâts sont finalement très limités : un mur et des voitures ont été endommagés, mais aucun habitant du quartier n'a été blessé. Un miracle qui serait dû à une ultime manœuvre du pilote, dont le nom et le visage ont été largement diffusés sur les réseaux sociaux nigérians.

Selon la presse, Ernest Chika a vidé les réservoirs de son hélicoptère avant l'accident fatal pour éviter une explosion et il aurait tout fait pour éviter les bâtiments.

Seul survivant du crash, le pilote a succombé à ses blessures après avoir été conduit à l'hôpital par les secours.

Alors que le gouverneur de l'état de Lagos promet une enquête rapide sur les causes de cet accident, la compagnie qui affrétait l'hélicoptère assure que ses papiers étaient en règle et son entretien à jour.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.