Afrique: Appui financier aux pays africains - Les Assemblées annuelles 2020 ont défini de nouvelles voies

Fraichement réélu à la tête du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), le président Akinwumi A. Adesina a indiqué que les Assemblées annuelles 2020 dudit Groupe ont permis de réfléchir et définir de nouvelles voies pour mieux soutenir l'Afrique. C'était à l'occasion de la cérémonie de clôture le 27 août dernier.

« Le dynamisme et la vigueur des idées ont marqué le Dialogue des gouverneurs sur les progrès que nous avons réalisés concernant les engagements pris au titre de l'AGC-7 et de la politique du FAD - ainsi que mes interactions avec vous en tant que candidat à l'élection au poste de Président. Toutes les idées étaient pertinentes, stimulantes, enthousiasmantes…

Nous avons discuté de la manière dont la Banque aidera l'Afrique à se remettre des effets de la pandémie de COVID-19, pour devenir meilleure et plus forte. Nous avons discuté de la manière dont nous pouvons renforcer davantage notre institution et approfondir nos systèmes de gouvernance et de responsabilité.

Nous avons abordé de nombreux autres sujets - … l'intégration régionale et le commerce, le climat, le genre, les jeunes, les emplois et la soutenabilité de la dette - et la façon dont nous pouvons mettre l'accent sur des infrastructures de soins de santé de qualité afin de renforcer la résilience économique de l'Afrique.

Nous avons discuté de la manière de parvenir à la viabilité financière à long terme de la Banque. Nous vous avons entendu - et je vous ai entendus ! Naturellement, c'est l'annonce de ma réélection au poste de Président de la Banque africaine de développement - pour un second mandat ! qui retentit le plus à mes oreilles en ce moment. Nous sommes rentrés dans l'histoire. Ma réélection par un scrutin fait de moi le premier Président de la Banque à être réélu par un scrutin.

Cela a son importance et montre : le degré de transparence de notre Banque, combien vous soutenez la vision que je défends, que tous les actionnaires m'accordent avec force et clarté ce mandat pour mettre en œuvre cette vision, que toutes les voix ont été entendues, et que nous sommes fidèles aux textes constitutifs de notre Banque. Aujourd'hui encore, la Banque africaine de développement a montré son attachement aux normes les plus élevées et son engagement en faveur de la transparence et de la bonne gouvernance institutionnelle » a rappelé Dr Adesina.

Qui a ajouté qu'aujourd'hui, un arc-en-ciel partant des 81 pays membres de la Banque africaine de développement s'étend de par le ciel bleu profond de l'Afrique, pour annoncer un message clair : finie la pluie.

« Et avec elle, les sombres nuages qui nous menaçaient. Mesdames et messieurs les Gouverneurs, vous avez assuré la stabilité de la Banque. Vous avez préservé le leadership de la Banque. Vous avez renforcé la Banque. Vous avez porté notre vision collective. Vous avez opté pour la continuité, pour que nous nous appuyions sur tout ce que nous avons réalisé ensemble au cours de ces cinq dernières années. Je suis impatient de travailler en étroite collaboration avec chacun d'entre vous pour accomplir la mission urgente et difficile qui nous attend : aider l'Afrique à se reconstruire, plus solidement, plus intelligemment, et plus audacieusement, après cette pandémie de COVID-19 ».

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.